Célébration de la Journée Africaine des télécommunications/TIC

Le Mali à l’instar des autres pays du continent a célébré le 7 Décembre, la Journée Africaine des Télécommunications/TIC. L’épicentre de cette célébration s’est déroulé, le vendredi 7 décembre 2018, au Conseil National du Patronat du Mali à travers une conférence-débat. Organisée par l’Autorité malienne de Régulation des Télécommunications, des technologies de l’information et de la Communication et des Postes (AMRTP), cette conférence a porté sur le thème : « Renforcer les capacités d’innovation en matière des TIC en Afrique en vue de stimuler le développement socioéconomique». L’ouverture de la conférence-débat était présidée par M. Cheick Oumar Maïga, secrétaire général du ministère de l’Economie Numérique et de la Communication. On notait aussi la présence de M. Cheick Sidi Mohamed Nimaga, PDG de l’AMRTP, de M. Moctar Bah, président de l’Association malienne des personnes handicapées et plusieurs autres personnalités du monde de la Télécommunication.

Ainsi, pour le secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, le thème de cette journée cadre avec les ambitions des plus hautes autorités du pays qui visent à stimuler le développement socioéconomique du Mali. Pour lui, les autorités ont mis en place plusieurs structures pour le développement des infrastructures. Parmi ces structures, on peut citer entre autres, l’Agence de gestion du fonds d’accès universel, la Société malienne de transmission et de diffusion, la Direction nationale de l’Economie numérique.  Toutes ces structures sont dédiées exclusivement au développement de l’Economie numérique.

Auparavant, le premier responsable de l’AMRTP, a dans son mot de bienvenue aux participants à cette conférence-débat, indiqué que «notre quotidien n’arrête d’être lié au numérique». Pour lui, cette dématérialisation est sans doute l’événement marquant du 21ième siècle qui a donné naissance à une nouvelle matière première, appelée Big-data dont l’exploitation pousse à l’innovation et à la création de nouveaux services.  Car, dit-il, « aujourd’hui, la tendance est aux objets connectés, aux villes intelligentes et à l’intelligence artificielle. Et, l’Afrique, à travers son instrument institutionnel l’UAT, ambitionne de profiter pleinement de cette nouvelle matière première». Aussi, pour le PDG de l’AMRTP, dans le sens de l’optimisation de la bande passante du pays et afin de stimuler son contenu, le Mali a mis en place un point IXP.  Egalement, des instruments juridiques ont été mis en place afin de favoriser l’inclusion numérique. Cela à travers le partage des infrastructures et la libéralisation de l’accès au canal USSD. Il y a aussi l’octroi de bourses par l’AMRTP aux étudiants admis à l’Ecole supérieure Multimédia des télécommunications de Dakar, la validation des propositions de baisse du cout de l’internet et l’amélioration de la qualité. L’AMRTP a aussi formé, du 3 au 6 décembre dernier, 10 malentendants, 10 malvoyants et 10 autres personnes vivant avec un handicap physique. C’est par la remise des attestations à ces bénéficiaires de la formation que la cérémonie d’ouverture a pris fin. Le tout, pour soutenir le développement socio-économique du pays

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here