Cri 2002 : Rendre opérationnelle la loi d’orientation sur l’Éducation pour former un bon citoyen

Le Cercle de réflexion et d’Information pour la consolidation de la Démocratie au Mali (Cri 2002) a organisé, samedi dernier au groupe scolaire Aminata Diop de Lafiabougou, en commune IV du District, la «journée d’Engagements Publics (JEP)» relative à la campagne 2018-2019 de carrefour d’opinions «Démocratie, les règles du jeu». La rencontre était présidée par le président de Cri 2002, l’ancien ministre Abdoulaye Sall, en présence du point focal Cri 2002 de Bamako, Moussa Traoré et de plusieurs participants.

Pour le président de Cri 2002, la JEP est une activité que son organisation mène depuis 2010 en partenariat avec l’ORTM, sur financement de la Coopération suisse. La JEP travaillera fortement, pour la campagne 2018-2019, sur l’émergence de la citoyenneté et du civisme en tenant compte de la place, du rôle, des attributions des autorités traditionnelles et coutumières dans les écoles fondamentales du District, mais aussi des régions de Sikasso et Mopti.

A en croire le président de CRI 2002, cette campagne prendra le départ à partir de ce qu’il faut considérer comme la Gare du groupe scolaire Aminata Diop de Lafiabougou pour continuer et se fortifier successivement dans les Gares des groupes scolaires de Hamdallaye, de l’académie d’enseignement de Sikasso et de Robert Cissé de l’académie de Mopti. «Au total, ce sont quelques 50 directeurs d’écoles, enseignants, et pas moins de 15.000 élèves qui seront directement concernés par cette campagne qui a pour thème fondateur et fédérateur : «Réinventer le village dans la ville, et le village dans le village», a révélé l’ancien ministre des Relations avec les Institutions.

En outre, Dr Sall a assuré que la finalité recherchée par son mouvement est de contribuer à l’opérationnalisation de la Loi n°99-046 du 28 décembre 1999 portant loi d’orientation sur l’éducation au Mali qui, en son article 11, instruit de «former un citoyen patriote et bâtisseur d’une société démocratique, un acteur du développement profondément ancré dans sa culture et ouvert à la civilisation universelle, maîtrisant les savoir-faire populaires et apte à intégrer les connaissances et compétences liées aux progrès scientifiques, techniques et à la technologie moderne».

Dr Abdoulaye Sall a ajouté qu’une autre finalité est de faire en sorte que nos «enfants» et nos «petits enfants» soient en position et en condition de se ressourcer à la lumière de la vision qu’avait pour notre pays, le premier président du Mali, Modibo Keïta, à savoir : le village est, chez nous, la cellule de départ et c’est la vitalité de cette cellule qui engendrera la vitalité de la Nation toute entière. En effet, aucun régime ne peut être viable s’il ne repose sur le Village».

Bembablin DOUMBIA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here