Fondation pour l’Enfance : Les performances d’une équipe gagnante

Education, Santé, accès à l’eau potable, protection des enfants de la rue, construction de mosquées, activités génératrices de revenus… ce sont là, entre autres, domaines qui ont enregistrés l’intervention de la Fondation pour l’Enfance sous la direction de Touré Lobbo Traoré. En 16 ans de présidence, Mme Touré et son équipe ont injecté des centaines de milliards dans la réalisation de nombreux projets, développé les activités du Centre Hospitalier « Mère-Enfant » Le Luxembourg et apporté aide et assistance aux couches les plus vulnérables.

Lors de la passation de charge, le délégué de la Fondation pour l’Enfance, Dramane Ouattara, a évoqué certaines activités phares réalisées par cette équipe gagnante conduite par Touré Lobbo Traoré.

En 2002, nous avons hérité d’un portefeuille de 12 projets/programmes que je voudrais rapidement rappeler : les projet dans le domaine de l’éducation, de la santé communautaire, de la prévention des maladies, le projet IEC sur le VIH/SIDA, le projet de lutte contre la poliomyélite, l’accès à l’eau potable, l’insertion des handicapés, les activités génératrices de revenus, la construction de mosquées, l’appui nutritionnel et le projet phare du Centre Hospitalier « Mère – Enfant » le Luxembourg.

Education/Ecole Pour Tous

Depuis 2002, ce programme à consister à :

Augmenter le taux de scolarisation de la petite fille et d’enfants issus de milieux défavorisés avec un taux d’accroissement annuel de 3 % de nos engagements.
Diminuer le taux de déperdition scolaire.
Les résultats du programme sont :

Près de 80 000 enfants ont bénéficié de cours de rattrapages scolaires,
Environ 15 000 enfants indigents ont bénéficié d’une prise en charge des frais de scolarité et d’équipements scolaires dont 60 % de petites filles,
Plus de 300 000 cahiers distribués
Plus de 600 000 livres pour l’appui aux bibliothèques scolaires et aux élèves.
Au titre de ce programme, il est important de signaler l’envoi de près d’une centaine de boursiers en Tunisie, au Maroc, en Algérie ainsi que l’équipement en tables bancs de plusieurs écoles. Plus de 250 villes, villages urbains, ruraux ont été touchés par les activités du programme.

Les programmes ont été accompagnés d’importants volets de sensibilisation pour la lutte contre le paludisme, l’hygiène du milieu, l’éducation à la vie familiale.

Les dépenses au titre de ce volet ont atteint près de 900 millions de Francs CFA depuis 2002 à 2011.

Santé communautaire

Construction ou réhabilitation des centres de santé communautaires et des maternités rurales dont notamment de Sombo, Massala, Falani, Kabala, Sanankoro, Sakoro, Tinkélé, Logo Sabouciré, Kayes.

Appuis à près de 20 centres de santé (Diamou, Dioumara, Kolomina, Salamalé, Ouoronina etc.) dans le cadre du programme appui aux centres de santé.

Ces programmes ont visé à :

Compléter les installations et équipements dans une perspective d’autonomisation de fonctionnement des structures,
Des dons de médicaments, de matériels médico – hospitaliers, d’installation de kits solaires etc.
Depuis 2002, ce volet a consommé près de 700 millions de Francs CFA.

Prévention des maladies

Ce programme a consisté à aider l’Etat malien pour la lutte contre les épidémies de méningite et à apporter des appuis pour les campagnes de vaccination contre les maladies cibles du Programme Elargie de Vaccination, la lutte contre la poliomyélite, le tétanos néonatal, la rougeole etc. Le programme a touché près de 4 750 000 femmes et enfants.

Les dépenses engagées par la Fondation Pour l’Enfance depuis 2002 tournent autour de 70 millions de Francs CFA.

Nos activités ont visé la mobilisation sociale, l’appui pour la stratégie avancée (moto, frigo) et l’appui aux radios rurales etc.

Evacuation sanitaire

La Fondation Pour l’enfance a depuis 2002 permis à plus de (200) enfants de milieux défavorisés à bénéficier d’une évacuation sanitaire en Europe. Près de 87 % concernent des cardiopathies.

Dans le même ordre d’idées, pour faciliter le transfert de savoir-faire et diminuer le coût de la facture des évacuations, près de 5 missions étrangères séjournent par an au sein de l’Hôpital « Mère – Enfant » pour des interventions en chirurgie maxilo faciale, orthopédie pédiatrique, lutte contre le cancer, campagne de dépistage etc. Ces missions sont venues des USA, du Luxembourg, de Tunisie, du Maroc etc.

L’Hôpital « Mère – Enfant »

Cet Hôpital a connu de 2002 à 2017 un vaste programme de renforcement de son plateau technique et de l’extension des capacités d’hospitalisation.

Construction de 2 blocs opératoires,
Construction de la nouvelle aile d’hospitalisation et des annexes (100 chambres),
Acquisition d’équipement pour l’analyse CD4 et la charge virale,
Acquisition de mammographe et d’un scanner qui est en cours.
Acquisition de radios et de scanners et création d’une unité de chirurgie cardio pédiatrique et construction d’une unité de cathétérisme cardiaque et d’une unité de dialyse.
Le personnel, toute catégorie confondue, est de 199 agents.

Le dernier rapport de 2017 présenté au Conseil d’Administration donne le dernier chiffre sur l’évolution de l’Hôpital.

Le budget de fonctionnement comme annoncé par la Présidente a dépassé les 02 milliard de F CFA et s’équilibre en recettes et dépenses à 02 milliards 432 millions de F CFA pour l’année 2018.

Depuis bientôt 04 ans, l’Hôpital renouvelle ses équipements de pointe comme le scanner sur fonds propres.

L’hôpital permet dans le cadre de ses missions humanitaires d’avoir un volet important de prestations aux indigents dans le cadre de son fonds social (gratuité).

Les investissements depuis 2002 ont atteint près de 1 798 millions de Francs CFA.

Programme SIDACTION dans les établissements scolaires et milieux ruraux

Ce programme a permis de former depuis 2002 près de 1 350 Pairs Educateurs, d’organiser 3 500 causeries et sensibiliser près de 267 000 jeunes de 15 à 24 ans.

Les montants affectés à ce programme sont estimés à près de 135 millions de francs CFA.

Projet d’Information Education Communication Femmes et Santé Familiales

Ce programme qui continue à ce jour a concerné principalement la commune de Mopti. Il est l’équivalent du programme Sidaction pour les femmes des quartiers périphériques et des casernes avec des thèmes plus spécifiques sur l’avortement, le planning familial, l’alphabétisation.

Depuis 2002, près de 100 séances d’animation ont touché près de 80 000 femmes avec distribution gratuite de condom, pilplan, miniphase etc.

Les sommes dépensées sont estimées à près de 70 millions de F CFA.

Accès à l’Eau Potable

Depuis 2002, la Fondation Pour l’Enfance a exécuté dans le cadre de son programme « Eau Pour Tous » au bénéfice des aires de santé, d’écoles ou de communautés rurales près de 24 points d’eau équipés (Fafa, Sakoro, Tinkélé, Bakoré, Sombo, Kanadjiguila, Sangarébougou etc.). Les coûts de ces programmes sont estimés après de 120 millions de Francs CFA.

Ces infrastructures ont permis :

L’amélioration des conditions de vie par la diminution des maladies infantiles d’origine hydriques,
La sécurité alimentaire par l’exploitation des périmètres maraîchers etc.
Protection de l’enfance/Enfants de la Rue

Ce programme a permis de continuer à recevoir dans les centres d’écoute et foyers de type familial de Ségou et de Mopti près de 5000 enfants de 6 à 15 ans.

Ces projets visent à faciliter le retour en famille des enfants à extraire ceux – ci du circuit du trafic des enfants, à assurer leur formation socio professionnelle.

Ces enfants sont réinsérés après des formations à l’école classique et aux métiers divers (couture, menuiserie etc.).

Les coûts estimés pour ces programmes sont estimés à près de 403 millions de Francs CFA sans les investissements en infrastructures.

Insertion des handicapés

Ce programme a permis d’apporter des appuis aux handicapés pour rehausser leur statut social et les protéger contre la vulnérabilité sociale due à leur handicap.

Ce programme a permis :

D’équiper et de suivre près de 250 handicapés physiques de la région de Tombouctou,
De faciliter la mobilité sociale par le don de tricycles à plus de 150 jeunes handicapés,
De doter l’Institut des Jeunes Aveugles de Bamako et de Gao de fonds pour la réhabilitation des locaux, des ateliers de production et appui en fonds de roulement,
D’appuyer le Centre des Sourds Muets,
D’appuyer les villages d’enfants SOS du Mali ainsi que l’AMALDEME.
Les coûts liés à ces programmes sont estimés à près de 230 millions de Francs CFA.

Activités génératrices de revenus

Ce programme comporte plusieurs volets qui sont :

Les dons de moulins, plate formes multifonctionnelles, machines à coudre, tracteur de ramassage d’ordures et de culture, kit pour l’exploitation de périmètres agricoles et maraîchers, appui pour des ateliers de teinture, séchage de produits agricoles, pour l’aviculture et des appuis pour des fonds de roulement et d’achat de semences ou d’engrais.

Depuis juin 2002 jusqu’en 2011, la Fondation Pour l’Enfance a permis à des associations et groupements féminins de bénéficier de :

400 moulins
Plus de 220 plates formes multifonctionnelles
700 machines à coudre
150 kits agricoles
10 décortiqueuses
La formation en gestion et en maintenance de 950 femmes
Le lancement de 2 grands programmes d’auto promotion villageoise pour 12 villages du Mandé et 4 villages du cercle de Tominian.
L’acquisition de 06 tracteurs
Formation en borderie et dessin de près de 400 femmes et jeunes filles.
Les coûts estimés de ces différents programmes sont estimés à près de 1 milliard 200 millions de Francs CFA.

Construction de mosquées

Ce programme a permis de 2002 à 2008 de construire et d’équiper près de 40 mosquées, un orphelinat, 20 salles de classes. Dans le même cadre, plusieurs mosquées et associations religieuses ont été équipées de matériel de sonorisation et de prêche.

Le coût total de ses interventions est estimé à près de 700 millions de Francs CFA.

Appuis nutritionnels

Ces actions consistent à divers dons de céréales et autres produits alimentaires, aux associations religieuses de toutes confessions lors des évènements religieux (Ramadan, Maouloud, Noël etc.) ainsi qu’aux centres spéciaux d’accueil, d’encadrement et d’hébergement des personnes en difficultés ou vulnérables, village SOS, pouponnière, prison, communautés (poches de famines), associations de veuves et autres groupes vulnérables. Ces dons comprennent : du lait, des farines enrichies, du sucre, du riz, du mil, de l’huile, des dattes, du Thé, des animaux (bœufs).

Ces appuis atteignent près de 850 tonnes tous produits confondus pour une valeur de près de 900 millions de Francs CFA.

Autres appuis

Sur la période, la Fondation Pour l’Enfance a réalisé des dons d’équipements aux Forces Armées et de Sécurité, aux écoles et centres de formation.

Enfin, dans le cadre de l’éducation, la Présidente avait obtenu la de la Fondation de la Banque Marocaine pour le Commerce Extérieur (BMCE) la construction d’une école medersa qui a ouvert ses portes en 2014 à Niamana.

Je vous remercie pour votre attention.

Dramane OUATTARA

Administrateur Délégué

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here