SOS villages SOS D’Enfants: L’employabilité des jeunes au cœur des échanges

Le samedi 1er décembre 2018, à l’Hôtel Olympe international, le SOS villages d’enfants au Mali a organisé une journée de l’employabilité et de la responsabilité sociale des entreprises afin de donner plus de visibilité à ses actions.

«Communiquer avec l’ensemble du Mali le programme « the next economie ». C’est ce que SOS Villages d’enfants a pu réaliser de 2016 à nos jours. Il s’agit aussi de conscientiser les entreprises à s’impliquer davantage pour la cause de l’employabilité des jeunes », précise Me Diarra Assitan D. Traoré, Coordinateur de SOS villages d’enfants.

A savoir, SOS villages d’enfants est une organisation mondiale apolitique et non professionnel. L’organisation a été créée pour répondre aux besoins des couches sociales les plus démunies et protéger principalement les droits des enfants et orphelins vulnérables. «Les enfants sont au cœur de nos interventions et l’enfant vulnérable doit être heureux à travers leurs modestes contributions », a souligné la Maitresse de cérémonie.

Par exemple, à SOS villages d’enfants, il y a plusieurs programmes dont le foyer d’encadrement et le programme de renforcement de la famille.

Par ailleurs, le SOS villages enfants existe au Mali depuis plus de 30 ans. Son premier siège social était à Sanankoroba. Pour le Président de SOS villages d’enfants, Wandé Diakité, cela est normal. Car, il est le premier village que le Mali a connu. Et d’autres villages SOS sont au niveau de Mopti et aussi des villages synchroniser à Kita et à Kayes centre.

Certes, lorsqu’il est question de SOS villages d’enfants, ce qu’il faut retenir subitement c’est le volet de garderies d’enfants. « Ce, vu l’importance et leur rôle qui sont leurs missions premières », a expliqué M. Diakité.

«En fait, imaginez-vous un peu, un nourrisson qu’il faut recevoir souvent à huit jours de sa naissance et à qui SOS n’a, souvent, pas d’attache parentale connue. Ainsi, garder au niveau de SOS villages d’enfants, qui l’a nourri, éduque, soigne, habille, etc. Après une dizaine d’années, cet adolescent qui quitte les écoles premières de SOS pour continuer sa formation soit dans l’Enseignement général ou professionnel. Malheureusement, qu’il n’a pas encore reçu d’attache familiale. Alors, si SOS ne s’investit pas davantage dans l’employabilité pour ce jeune, quel va être son sort de ce nourrisson qu’il a entretenu jusque là? », s’est interrogé le Président de SOS villages d’enfants.

Donc, la finalité est que ces nourrissons deviennent des personnalités autonomes, responsables et les insérer dans la société afin de bien jouer leur rôle dans le bien-être de la nation. C’est pour cela que SOS villages d’enfants a élaboré un programme de développement concernant l’emploi des jeunes SOS en particulier et de tous les jeunes maliens d’une façon générale. D’ailleurs, c’est ce qui a motivé la création de ce programme qui a été appelé « the next économie » qui veut dire l’économie du futur.

En outre, ce programme a vu le jour grâce au partenariat de SOS avec le Pays-Bas et aussi avec le soutien de la fédération internationale SOS. Cette première édition a enregistré la présence du Représentant du Ministre de l’Emploi et la Formation Professionnelle, du Directeur national Responsable des villages SOS, du Représentant du Maire de la Commune V et du Représentant de l’APEJ. À la fin de la cérémonie, SOS villages d’enfants a remis des Attestations de reconnaissances à ses différentes partenaires qui sont, entre autres, l’ONG-Jigi ; l’ONGAMP et les formateurs qui l’ont accompagné dans toutes ses activités. Vivement la prochaine édition !

K.M

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here