Coopération décentralisée Bordeaux/Bamako : Alain Juppé et Adama Sangaré s’engagent pour 2019-2021

Le maire du District de Bamako, Adama Sangaré et son homologue de Bordeaux, Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, ancien Premier ministre, ont signé, vendredi dernier, le Plan d’actions 2019-2021 entre leurs deux agglomérations.

Ce plan d’actions met l’accent principalement sur le développement économique et entrepreneurial, l’ingénierie de la formation professionnelle, le développement urbain, le rayonnement culturel des territoires et la participation de la jeunesse. Le document porte également sur l’appui aux initiatives de développement et de solidarité internationale de la diaspora malienne de Bordeaux, tout en mettant en exergue ses modalités d’exécution.

Accueilli à son arrivée à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac par Mme Sophie Senghor, le séjour du maire central de Bamako et de sa délégation a commencé, dès 12 heures, par un déjeuner offert par la mairie de Bordeaux et présidé par Pierre De Gaétan Njikam, aux Halles de Bacalan.

Adama Sangaré accompagné de Siriman Bathily, conseiller et ancien maire de la commune IV de Bamako et son directeur des relations internationales, ont ensuite, avec leurs hôtes bordelais, effectué, aux environs de 13 heures 30, sous une fine pluie, une visite à pied, sur la promenade – future rue de Bamako – au nouveau quartier Ginko. Ce fut ensuite, à 15 heures, la rencontre avec le chargé de communication, Benoît Coucaud, qui a présenté le projet «Bordeaux-Métropole 2050»

Le Maire du District a enchaîné le volet santé de ses entretiens avec Nicolas Brugère, adjoint au maire chargé de la santé et des seniors et le volet diaspora malienne avec la rencontre avec les représentants de la communauté malienne vivant à Bordeaux et sa métropole, en présence du Consul honoraire du Mali à Bordeaux, M. Anizan et de Tigui Coulibaly, président de l’Association des Maliens de Bordeaux. M. Sangaré a fait le point sur la situation au Mali et a écouté attentivement le vécu des Maliens sur le territoire bordelais.

Adama Sangaré, a rassuré les étudiants et leur a fait une promesse : «tout ingénieur, architecte, laborantin, fiscaliste qui rentre au Mali à la fin de son cursus universitaire, je m’y engage : on le recrutera de suite, mais avec un salaire malien». Enfin, cette série de rencontres du 6 décembre, a pris fin par un dîner au restaurant L’Estocade situé au bord du fleuve Garonne.

Le lendemain vendredi, le maire du District et sa délégation ont tenu trois rencontres fort utiles dont celle avec le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Bordeaux-Gironde. Les deux personnalités ont évoqué la problématique de l’eau, de l’éclairage, l’investissement d’entreprises qui sont déjà à Bamako ou en Afrique occidentale dans le cadre de la coopération Bordeaux-Bamako.

Les discussions avec Laurent Lapègue, directeur de la police municipale, ont porté sur le projet d’appui à la mise en place de la première police municipale du Mali à Bamako.

Lors d’échanges préliminaires, les deux maires, ont pour leur part, évoqué leurs préoccupations sur l’actualité : les manifestations des Gilets jaunes pour Alain Juppé, le Nord et le Centre du Mali pour Adama Sangaré : «Dans le Nord du Mali, la situation se calme. On peut dire qu’il y a, aujourd’hui, plus une guérilla que la guerre. En réalité, les grands groupes sont autour de la table avec l’Etat, pour aller vers l’application de l’Accord d’Alger, sans lequel rien ne se fera».
Les deux responsables se sont réjouis de l’élaboration d’un plan d’actions correspondant à ce qu’ils souhaitent et des projets concrets, intéressants sur l’accueil des jeunes entrepreneurs dans le cadre du développement économique, sur le nouveau projet de police municipale à Bamako, en matière culturelle avec la Biennale de Bamako en 2020 ainsi que le programme avec la diaspora malienne qui compte de nombreux médecins, chefs d’entreprises, étudiants …
Le séjour du maire du District de Bamako s’est achevé par la visite des locaux de la direction de la police municipale de Bordeaux.
Enfin, il faut signaler que le maire Alain Juppé se rendra à Bamako avant fin février 2019.
Ely DICKO
Correspondance particulière

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here