Démissions en cascade au groupe VRD

Sans doute était-il écrit depuis le départ que le Groupe parlementaire d’opposition VRD (Vigilance Républicaine et Démocratique) n’allait pas terminer la législature au complet. Après le député Urd de Bankass, Adama Paul Damango, qui avait rejoint armes et bagages l’ADP, c’est au tour de son collègue Adama Kané de faire ses affaires. Le candidat malheureux de la présidentielle a officialisé son départ la semaine dernière en profitant notamment de la caution, par son groupe d’appartenance, de l’opprobre que l’un des membres n’a de cesse de jeter sur le leader religieux Chérif Ousmane Madani Haidara. Le nouveau député démissionnaire de VRD est en effet un adepte indéfectible du leader d’Ancar Dine et n’a pu supporter d’entendre ses compagnons politiques traîner dans les égouts sa réputation au détour d’une salissante affaire de corruption politique.

En attendant l’issue de la polémique sur les 100 millions, la liste des démissionnaires du groupe de l’opposition risque de s’allonger avec un autre départ de taille dont on parle si fréquemment dans les couloirs. Il s’agit du très actif député Alkeïdi Touré Urd de Diré dont la démarche pourrait être motivée par les ressentis de la conférence élective en rapport avec les législatives avortées. L’intéressé, explique-t-on, ne tolère pas que le parti lui ait préféré un autre porte-étendard à Diré

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here