GARSI-SAHEL : la coopération entre l’union européenne et la gendarmerie se renforce

La caserne du chef d’escadron Balla Koné de Faladié a abrité hier la cérémonie de sortie de formation de la première promotion de la compagnie des Groupes d’action rapide de surveillance et intervention au Sahel (Garsi-Sahel) et la remise d’un lot de matériel du projet Garsi-Sahel au ministère de la Sécurité et de la Protection civile. C’était sous la présidence d’Aser Kamaté, Conseiller Technique du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, en présence de Francisco Espinosa Navas, directeur du projet Garsi-Sahel.

Le projet Garsi-Sahel s’est installé au Mali en mai 2017 dans le but de former les unités des forces de sécurité et de défense. Et en un an, une centaine d’éléments de la gendarmerie ont été formés en Espagne dans un premier temps.

La deuxième phase de formation de cadres va se dérouler sur le terrain au Mali. Selon Francisco Espinosa Navas directeur du projet Garsi-Sahel, cette seconde phase sera constituée d’une formation de base, la formation spécialisée et la formation fournie par les missions d’Eucap, EUTM, l’OIM et l’ambassade des Etats-Unis.

“Après cette 2è phase, s’ouvrira le monitoring et la rédaction des manuels de fonctionnement de l’unité, du livre d’organisation et de soutien logistique d’entretien du matériel. Tout ceci aboutira à la phase d’interopérabilité entre les unités Garsi des autres pays voisins, les autres forces de sécurité, les forces armées et la Force du conjointe du G5-Sahel”.

Justifiant la collaboration du projet avec la gendarmerie, M. Navas a indiqué que le choix de la gendarmerie comme forces bénéficiaires est dû à la performance et à la capacité physique de ses éléments. Pour Francisco Espinosa Navas, directeur du projet Garsi-Sahel, l’unité Garsi-Mali fait partie d’un projet régional pour la sécurité dans les pays du G5 plus le Sénégal.

Se félicitant de la rapidité des actions du projet, il a fait savoir que la totalité du matériel d’opération de l’unité Garsi-Sahel est presque arrivée sur le sol malien.

Ce projet concerne six pays qui ont la même langue officielle, qui ont reçu la même formation et doctrine d’emploi et qui sont bien dotés de matériel.

Pour le directeur du projet, “la présentation du projet et la présentation de l’unité n’a duré qu’un an et demi. Pour cela, les autorités maliennes et les forces de sécurité sont à saluer”.

La cérémonie a été couronnée par la remise symbolique d’un lot de matériel par Alain Holleville, l’ambassadeur de l’Union européenne au Mali à Aser Kamaté Conseiller Technique du ministère de la Sécurité et de la Protection civile. Une démonstration, organisée par le lieutenant Adama Dembélé, chef de l’unité Garsi-Sahel et ses hommes, et une présentation des matériels ont mis fin à la cérémonie.

Moribafing Camara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here