Mali : Un chef d’Aqmi dément la mort du prédicateur radical Amadou Koufa

Amadou Koufa


© Koaci.com-Mercredi 12 Décembre 2018 –La mort du prédicateur avaient été confirmée par les autorités maliennes et française à la suite d’une l’opération lancée dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 novembre par les forces spéciales françaises .

Mardi , un dirigeant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Abdelmalek Droukdel, a déclaré que le chef djihadiste malien Amadou Koufa n’était pas sur le site visé lors de l’ opération mené le 23 novembre par la force française Barkhane;

"Plusieurs médias internationaux ont rapporté que le cheikh 'Muhammad Koufa' avait été tué aux côtés de 34 autres dans une opération aéroportée. Toutefois, le cheikh n'était pas sur le site de l'opération et il n'a été ni tué, ni blessé", indique un enregistrement audio d'Abdelmalek Droukdel traduit en anglais et diffusée par Alakhbar.

"De même, le nombre de frères (morts en) martyrs n'est pas celui du mensonge du ministère (français), mais il est de 16 moudjahidines" (combattants djihadistes), poursuit la même source.

Pour le jihadiste , cette annonce de la France est une façon de détourner l’attention des français de ce qui se passe "dans la rue", une allusion faite à la manifestation des "gilets jaunes .

En Novembre ,Amadou Koufa apparaissaient aux côtés de deux autres chefs terroristes dans une dernière vidéo où il appelait « ses frères peuls « au Jihad.

Longtemps concentrées dans le Nord, les attaques jihadistes se sont étendues depuis 2015 vers le centre et le sud du pays.

KOACI


Source : koaci

koaci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here