Mariage FSD-COFOP : De l’inceste !

Il fallait être patient et attendre voir. Voir ces hommes se serrer les coudes et battre pavé dans les rues de Bamako pour défendre une seule cause. Impossible, politiquement, ils n’ont rien en commun et même la nature à horreur de leur rapprochement. Ils, ce sont ces messieurs du front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) et ceux de la Coalition des forces patriotiques (COFOP).

La première incohérence, c’est la présence de Moussa Mara et Housseini A. Guindo, respectivement des formations politiques, Yèlèma et CODEM. Les deux sont membres de Coalition des forces patriotiques (COFOP) mais ne nourrissent pas le même combat que les deux autres membres de la même coalition, Oumar Mariko et Moussa Sinko Coulibaly.

Ces deux derniers ne reconnaissent toujours pas la légitimité du régime en place. Par contre Moussa Mara et Housseini A. Guindo, n’ont aucun problème avec le régime, ils sont seulement contre la prorogation du mandat des députés, parfois ils mettent en cause le projet de recoupage territorial. Et c’est là le seul point qui lie Oumar Mariko et Moussa Sinko Coulibaly à Moussa Mara et Housseini A. Guindo.

Deuxième incohérence, la plus grande et la plus inquiétante, c’est le contact en les messieurs FSD et ceux de la Cofop. Ceux du FSD, avant même la volonté du gouvernement, ont été les premiers à demander le report des élections législatives et, sauf par incohérence avérée, ne sauraient en aucun se manifester contre la satisfaction de la même doléance.

Un manque de cohérence qui a été mis nu lors de la manifestation du samedi dernier. Il parait que c’est Oumar Mariko seul qui a été vu sur les lieux en compagnie de quelques figures de la société civile dont Mme Sy Kadiatou Sow de l’ADEMA-Association.

Vive la démocratie, vives les politiques maliens

Source: La Sirène

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here