Lutte contre la corruption et la délinquance financière : La semaine nationale lancée

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la lutte contre la corruption, le ministère de la réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique a organisé le mardi 11 décembre 2018, une cérémonie pour le lancement officiel de la semaine nationale de lutte contre la corruption et la délinquance financière. C’était au Mémorial Modibo Keita, sous la présidence du Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maiga, en présence de certains membres du gouvernement, des chefs d’institutions, des représentants diplomatiques etc.

En organisant cette semaine, le gouvernement du Mali, à travers le ministère de la réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique, affiche une détermination de sensibiliser les citoyens pour une prise de conscience contre ce fléau qui freine le développement. Comme l’atteste le maire de la commune III, Mme Djiré Mariam Diallo qui , dans son mot de bienvenue, a déclaré que le gouvernement affiche une volonté d’éradiquer ce mal qu’est la corruption et l’enrichissement illicite. Selon le maire, les Maliens doivent s’unir contre le fléau et que sa commune ne restera pas en marge de cette lutte implacable.

Pour le Président du Conseil National des Organisations de la Société Civile, Boureima Alaye Touré, cette semaine est une action publique. Ainsi, il dira que depuis l’avènement de la troisième République, le Mali a ouvert plusieurs chantiers de réforme de l’Etat dans la gouvernance économique en vue de la mise en place d’un Etat démocratique plus performant en matière de développement. A l’en croire, toutes ces importantes initiatives répondent à un souci d’innovations et de raffermissement des dispositifs institutionnels de contrôle au Mali directement accessible aux citoyens. Plus loin, il dira que cet évènement suscite des espoirs auprès des populations et des citoyens.

Au dire du ministre Mme Safia Boly, cet évènement de portée nationale, offre chaque année, l'occasion à tous les acteurs, notamment les acteurs institutionnels et les acteurs non étatiques, de réfléchir sur les causes, les manifestations, les conséquences socio-économiques et les stratégies de lutte à développer, pour réduire l'ampleur de ce phénomène multi-facette, à défaut de l'éradiquer complètement. De même, elle dira que la corruption, faut-il le rappeler, est un phénomène social, politique et économique complexe qui touche tous les pays. Selon elle, elle sape les institutions démocratiques, ralentit le développement économique et entraine l'instabilité gouvernementale.

Citant les propos de l’ancien Secrétaire Général des Nations Unies, Koffi Annan, sur la corruption et ses impacts négatifs sur le développement d’une nation. Mme le ministre a souligné que les Maliens doivent donc mesurer la gravité du phénomène pour que leurs actions soient proportionnelles à leur engagement et qu'ensemble, ils disent « non à la corruption et à la délinquance financière ».

Aussi, elle a expliqué que les orientations fixées par le Président de République engagent tout le monde à combattre avec détermination la corruption et que le gouvernement est résolu à relever les principaux défis de la Gouvernance publique qui sont aussi nombreux et variés. «Unissons-nous contre la corruption pour le Développement, la Paix et la Sécurité. Vive le Mali », a conclu Mme le ministre.

Dans son intervention, le Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maiga, a affirmé que l’organisation de cette semaine témoigne de la volonté du gouvernement à travers le département en charge, de donner un nouvel élan aux efforts qui sont faits depuis plusieurs années pour atténuer, voir éradiquer le fléau. Plus loin, il a expliqué que le gouvernement veillera à ce que la discipline qui doit être mise en place en matière de gestion des ressources publiques soit strictement observée. Rappelons que cette cérémonie a été l’occasion de faire plusieurs projections de vidéo de sensibilisation et de témoignages des membres de la société civile sur la corruption.

Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here