Le mythe Haïdara vole en éclats

Dans l’affaire, dite des « 100 millions CFA de Soumaïla Cissé », qui défraie la chronique à Bamako, le Guide spirituel d’Ançar-Dine vient de brûler ses ailes à la flamme de deux langages.

Dans un premier temps, Ousmane Chérif Madani Haïdara a nié les faits. En bloc. Puis, dans un second temps, il reconnaît avoir pris 100.000 CFA sur les 100 millions CFA, qui lui avaient été envoyés, par Soumaïla Cissé, candidat de l’URD à l’époque des faits. C’est à dire, la veille de l’élection présidentielle de 2013. Avant que l’un des convoyeurs de cette pactole, Dr Bandiougou Gakou, ex-ministre et ancien ambassadeur du Mali en Iran ne vienne démentir les propos du leader d’Ançar-Dine. Avec des détails, pour le moins, croustillants.
Depuis, celui qui est considéré comme le leader religieux le plus influent de notre pays, après Bouyé, fait l’objet d’autres révélations, les unes aussi surprenantes que les autres.

Rappel des faits

Tout est parti d’une déclaration audio, circulant sur les réseaux sociaux. C’était à l’occasion de la commémoration du baptême du Prophète Mohamed PSL, célébré au Stade du 26 mars.
« Je ne suis pas ce leader religieux, qui a peur de dire la vérité aux leaders politiques. Parce que moi, Haïdara, je ne leur dois rien. Aucun homme politique ne m’a jamais donné un centime », déclarait Ousmane Chérif Madani Haïdara, devant ses sympathisants excités. Et de poursuivre, dans un tonnerre d’applaudissements et de louanges :
« Mamadou Hawa Gassama et Bandiougou Gakou étaient venus me remettre, de la part de Soumaïla Cissé, un sac contenant 100 millions CFA contre mes bénédictions, dans la perspective de la présidentielle de 2013. Je leur ai demandé, c’est combien ? Ils m’ont dit 100 millions CFA. Je leur ai dit que je n’ai besoin que de 100.000 CFA. Après je les ai éconduits avec le reste de l’argent. Car je ne veux être redevable en rien aux hommes politiques… ».
La colère de l’honorable Mamadou Hawa Gassama, député URD, élu à Yélimané, ne s’est pas fait attendre. Sur les antennes d’une radio privée de la place, il a donné sa version des faits.
« Nous avons remis à Ousmane Chérif Madani Haïdara, de la part de Soumaïla Cissé, 100 millions CFA. D’abord, 80 millions CFA. Et, ensuite, 20 millions CFA, quand un de ses proches nous a dit qu’il manquait 20 millions CFA…. L’objectif n’était pas d’acquérir le soutien du Mouvement Ançar-Dine ; mais plutôt, d’avoir ses bénédictions ».
Selon le député de Yélimané, il était accompagné, ce jour-là, au domicile du Guide d’Ançar-Dine, de Dr Bandiougou Gakou, ex-ministre et ancien ambassadeur du Mali en Iran ; Ibrahim N’Diaye, vice-président de l’URD ; Younoussi Touré, autre vice-président de l’URD…
« Les 100 millions CFA ont été remis à Haïdara en présence d’un de ses proches, député et non moins opérateur économique : N’Fa Simpara », a-t-il précisé.
Pour Mamadou Hawa Gassama, pas question de se taire, face à ce qu’il considère comme « inacceptable ».
« Rien ne m’a fait plus mal que d’entendre Haïdara dire qu’il n’a pas pris cet argent. Dieu est notre témoin et Dr Gakou aussi… Je suis prêt à jurer, publiquement, sur le coran et j’invite Haïdara à faire de même ».
Pris en tenaille, Ousmane Chérif Madani Haïdara tente de sauver sa réputation. Ou ce qui en reste, en reconnaissant, cette fois-ci, qu’il n’a pris que 100.000 malheureux CFA sur les 100 millions CFA qui lui ont été apportés.
C’est alors que Dr Bandiougou Gakou sort de sa réserve, celle qu’il s’est, jusque-là, imposée.

Un témoignage accablant

« En 2013, le camp de Soumaïla Cissé m’a fait appel pour accompagner Gassama chez Haïdara, au regard des relations particulières que j’entretenais avec le Guide d’Ançar-Dine. Mais, c’est sur place que Gassama m’a donné les raisons de la mission. Il a fait sortir l’argent qu’il a déposé sur la table. C’est ainsi que les échanges avaient commencé… Par la suite, un de ses proches est venu prendre tout l’argent et reparti avec sans rien laisser…
Haïdara prétend que nous sommes retournés avec l’argent. Ce n’est pas exact. Tout l’argent est resté sur place. Nous ne sommes retournés pas même avec un centime », rassure Dr Gakou. Lequel rajoute, amer : « J’avais, énormément, confiance en Haïdara. Mais suite à cette affaire, j’ai conclu qu’il n’a pas posé-là un acte religieux, surtout un vendredi, et dans la semaine sacrée du Maouloud…
J’ai rencontré un de ses proches à travers lequel je l’ai invité à rectifier ses propos… Nous n’avions reçu le moindre kopeck au sortir de chez lui. Tout l’argent est resté sur place et je ne lui pardonnerai pas l’offense qui m’a été faite », a-t-il conclu.
La suite, on la connaît. Pendant que le Guide spirituel d’Ançar-Dine se murait dans un silence assourdissant, les Maliens, eux, restent sans voix. Sonnés qu’ils sont d’apprendre pareilles révélations sur l’un des leaders religieux les plus respectés de notre pays.
Pour l’honorable Gassama, ce n’est qu’un début. D’autres révélations, plus graves que celle des 100 millions CFA de Soumaïla Cissé, ne sont pas à exclure dans les jours à venir.
Oumar Babi /Canarddechaine.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here