Tueries à Ménaka: la Minusma envoie une mission d’enquête

Le Bureau de la Communication stratégique et de l’Information publique de la MINUSMA a animé ce jeudi 13 décembre 2018, au QG de la mission à Badalabougou, son point de presse traditionnel. Au cours de cette rencontre avec la presse, Mme Myriam DESSABLES, Porte-parole de la MINUSMA, a présenté les derniers développements des activités de la mission sur le terrain.

À l’entame de son exposé, Mme DESSABLES a, au nom de la Minusma, condamné fermement les attaques ayant conduit à l’exécution de plusieurs civils dans les localités de Tinabaw (à 20 km de Ménaka) et celle de Tabangout-Tissalatatene, dans la région de Ménaka, les 11 et 12 décembre 2018, avant d’adresser ses sincères condoléances aux familles touchées.

Aussi, a-t-elle fait savoir, la mission onusienne est en contact avec les autorités de la région afin d’établir les faits. Elle a d’ores et déjà salué les efforts conjoints des FAMa et des autres partenaires dans l’assistance aux personnes touchées.

« Nous appelons les autorités maliennes à enquêter sur ces incidents et à traduire les responsables en justice ».

Également, conformément à son mandat, la MINUSMA a déployé immédiatement une équipe spéciale d’enquête des droits de l’homme pour établir les faits ainsi que les circonstances de l’exécution des civils dans ces localités afin de situer les responsabilités, a-t-elle confié. La Minusma entend apporter son appui aux autorités maliennes dans leurs efforts de lutte contre l’impunité.

Pour rappel, entre la nuit du 11 et la matinée du 12 décembre 2018, des bandits armés sur plus de vingt motos ont fait irruption dans plusieurs localités au sud de la région de Ménaka et ont exécuté des civils de la communauté Idaksahak» (touareg). Le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA, issu de l’ex-rébellion), faisant état de «47 morts».

Sur les activités réalisées par la mission, la porte-parole a fait savoir que dans le cadre célébration du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Division a organisé une cérémonie officielle ce 13 décembre, marquant le début d’une campagne de sensibilisation de la population malienne, et notamment la jeunesse, pour rappeler les valeurs de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme dans leur vie quotidienne. Cette campagne sera l’occasion de voir le chemin parcouru et les avancées en termes de promotion des valeurs des droits de l’homme. Cette cérémonie a réuni les plus hautes autorités du pays et les acteurs et partenaires des droits de l’homme.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here