Rapport national sur le développement humain: les autorités compétentes apprécient le travail

L’hôtel Radisson de Bamako a abrité, ce jeudi 13 décembre, l’édition 2018 du lancement du Rapport National sur le Développement Humain (RNDH). Cette 11ème édition a pour thème «Partenariat public-privé et développement durable au Mali». La remise officielle de ce document a été faite au M .Hamadoun KONATE, Ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, en présence des partenaires techniques et financiers et des représentants des départements ministériels du Mali.

Instrument de sensibilisation et de plaidoyer en faveur du grand public, des autorités politiques nationales, régionales et locales, des partenaires techniques et financiers, de la société civile, des universités, du secteur privé et des médias, le Rapport national sur le développement Humain est, faut-il le rappeler, régulièrement produit par le département de la solidarité et de l’action humanitaire, à travers l’Observatoire du Développement Humain Durable et de la Lutte contre la Pauvreté

M. Aboubacar KOULIBALY, représentant résident du PNUD au Mali, a salué cet exercice d’évaluation du gouvernent malien. Selon lui, le thème choisi cette année est une occasion pour le PNUD de témoigner son engagement à contribuer à renforcer le rôle du secteur privé et sa complémentarité avec le secteur public dans le développement socioéconomique du Mali, en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable à l’horizon 2030. «L’Agenda 2030 pour le développement durable représente un ensemble d’engagements pris par les Etats membres des Nations unies, pour éradiquer la pauvreté et protéger la planète, avec pour principe de ne laisser personne pour compte», a-t-il expliqué.

Quant au Ministre KONATE, il a rappelé que le Rapport est le fruit d’un long processus participatif, impliquant toutes les couches sociales, culturelles et économique de notre pays.

Il a par ailleurs expliqué le choix du thème de cette 11ème édition. « Compte tenu des limites des sources habituelles de financement de notre pays, les mécanismes et instruments de financement, notamment internes et externes de l’économie sont insuffisants pour faire face à une demande sociale de plus en plus croissante. De nos jours, le Partenariat public-privé (PPP) fait partie des sources alternatives de financement innovants et mixtes que propose l’agenda 2030 des Nations Unies « Transformons notre monde », en vue de pallier les gaps de financements» a-t-il indiqué. Selon lui, malgré les efforts du Gouvernement pour mobiliser les ressources, les priorités de développement demeurent nombreuses, nécessitant davantage de ressources budgétaires. De ce fait, le Partenariat public-privé apparaît comme l’une des principales sources de financements alternatifs, permettant de soulager les finances publiques et de préserver les deniers de l’Etat. Fort des avantages, dont les projets PPP sont potentiellement porteurs, le Mali a donc élaboré une stratégie nationale du PPP. Il a ainsi indiqué que les PPP ont comme objectifs de pallier le déficit d’infrastructures structurantes au Mali, de favoriser la qualité et la durabilité des infrastructures par le recours au secteur privé et l’utilisation soutenable et optimale des deniers publics ; d’harmoniser la démarche du Mali avec celle de l’UEMOA. Il s’est par ailleurs réjoui que le présent Rapport National sur le Développement Humain offre une analyse détaillée sur les liens entre les réalisations d’infrastructures en mode PPP et les indicateurs de développement humain et de pauvreté. Il a à cet effet remercié le PNUD pour son appui financier dans l’élaboration dudit rapport. «Pour son élaboration, le Gouvernement du Mali a bénéficié du soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement et c’est le lieu de leur exprimer notre profonde gratitude pour tous les efforts qu’il ne cesse de déployer en termes d’appui aux politiques et stratégies de développement du Mali », a-t-il remercié

Il a ainsi appelé les acteurs à faire en sorte que l’application des recommandations, issues de ce rapport, puisse de mieux accompagner les activités de l’Unité PPP et les services des départements chargés des investissements et des finances.

La cérémonie a pris fin par une présentation du rapport au Ministre KONATE et les partenaires techniques et financiers qui ont apprécié le travail

PAR CHRISTELLE KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here