9E conférence nationale de l’URD : Le parti propose l’érection de tous les cercles existants du Mali en région

6

Le palais des sports a abrité hier, samedi 15 décembre 2018, la 9e  conférence nationale de l’Union pour la République et la Démocratie (URD). Avec comme thème : « la vérité au peuple », ladite conférence était présidée par le président du parti,  l’honorable Soumaila Cissé, non moins chef de file de l’Opposition. C’était en présence des responsables politiques dont Tiebilé Dramé, Mohamed Ali Bathily, Moussa Sinko Coulibaly, …
Devant des centaines de militants de son parti qui le considèrent comme le candidat dont la victoire a été violée, l’honorable Soumaila Cissé a réitéré sa volonté de faire du Mali un pays émergent. Il a, par la suite, salué les militants du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie, de la Coalition des Forces Patriotiques  et de l’ADEMA Association qui ne cessent de se battre pour le respect des principes démocratiques malgré la répression policière et les intimidations des gouvernants.

Parlant du combat pour la sauvegarde de la démocratie qu’ils ont commencé depuis  la réélection contestée du président IBK, il affirme qu’ils ne l’abandonnent pas jusqu’à ce que la volonté du peuple soit respectée. « Ni les arrestations, ni les détentions arbitraires, ni les violences et autres brutalités policières d’un autre âge, ni la censure honteuse de notre télévision nationale ni les menaces de toutes sortes ne nous feront accepter l’inacceptable », laisse-t-il entendre avant d’ajouter que le peuple malien saura toujours défendre et restaurer sa dignité et sa souveraineté.

Le Mali s’enfonce chaque jour dans une crise multiforme
Le président du parti de la poignée  de main  ne fait pas cadeau au régime IBK. Il affirme que les Maliens vivent dans une angoisse permanente, nourrie par « une pauvreté indescriptible, une misère sans nom et une insécurité totale.  Oui, tout le monde reconnait que notre pays s’enfonce chaque jour davantage dans une crise multiforme sans aucune perspective de sortie », a-t-il déclaré haut et fort.

La vérité sur la situation actuelle du pays est cachée aux Maliens
En ce qui concerne le thème de cette  Conférence Nationale, « la vérité au peuple », Soumaila Cissé a affirmé que l’URD est un parti né pour la vérité.« Pendant ces cinq années, l’opposition n’a jamais manqué de faire éclater la vérité chaque fois que le pouvoir a cherché à la cacher ou à la travestir ! », a-t-il témoigné. Pour lui, la vérité sur notre pays est qu’il va mal, qu’il  est bloqué ! Ce qui est caché au peuple malien. « La vérité est que le pouvoir n’a aucun cap ni aucune vision ! La vérité est que l’unité nationale est menacée par des projets funestes de dépeçage ! », a-t-il dit  haut et fort.

Le Mali a besoin d’un dialogue  où la main tendue est ouverte et sincère.

Aux dires du député de Niafunké, il n’a jamais été  hostile au dialogue. Il est conscient que seul le dialogue  sincère et ouvert pourra sauver ce pays et  est favorable à cela. Il acceptera donc la main tendue du président si elle est ouverte et sincère.

Les  propositions de  l’URD pour faire sortir  le Mali de l’impasse

Le parti de la poignée de main a, selon son président, fait plusieurs propositions sur les réformes institutionnelles, le découpage territorial et le système électoral.
D’abord, parlant du  système électoral, le parti de Soumaila Cissé propose  l’introduction de la proportionnelle dans le mode de scrutin et la mise en place d’un organe autonome de gestion des élections. « Ainsi l’innovation principale consiste à avoir à côté des députés élus dans les régions, 5 députés élus par les Maliens de l’extérieur et une liste nationale de 75 députés comprenant 25 Femmes et 25 Jeunes », a martelé le chef de file de l’Opposition. Avec cela, le nombre total des Députés passera désormais à 185 au lieu de 147 actuellement sans les Maliens de l’Extérieur selon l’URD.

L’Union pour la République et la Démocratie propose sur   le découpage territorial, d’ériger tous les 50 cercles existants en régions et de ramener à 2 niveaux au lieu de 3 actuellement la hiérarchie administrative ainsi que celle des collectivités. La réforme  que propose ce parti envisage, selon son président,  au niveau du Haut Conseil des Collectivités, en plus des Conseillers nationaux élus dans les Régions, les Communes du District de Bamako et des Régions des Maliens de l’Extérieur, à raison de 2 par Région, 5 Représentants élus par les Leaders religieux, 5 Représentants élus par les Chefs Traditionnels et coutumiers, soit un total de 150 Conseillers Nationaux. « Ceci renforcera la gouvernance locale et rapprochera davantage l’administration des administrés », a expliqué l’honorable Cissé.

Présent sur le lieu, le président du Parena, non moins directeur de campagne de Soumaila Cissé, a félicité les militants de l’URD pour leur combat pour le Mali. Avant de clore, il a invité les militants du parti de la poignée de main  à ne pas composer les mêmes listes de candidatures que  les partis de  la majorité présidentielle comme beaucoup ont tenté de le faire lors des législatives reportées.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here