Axe Bamako-Bordeaux : Relance de la dynamique de la coopération

Le maire de Bamako Adama Sangaré et son homologue de Bordeaux, Alain Juppé ont signé, le Plan d’actions 2019-2021 entre leurs deux agglomérations`

Pour donner un coup d’accélérateur à la coopération  entre la ville de Bamako et celle de Bordeaux en France, le maire du District de Bamako, Adama Sangaré a effectué un séjour de travail chez son homologue  français, le maire de la ville de  Bordeaux, Alain Juppé.

Il était accompagné par une délégation composée de  SirimanBathily, conseiller et ancien maire de la commune IV de Bamako et son directeur des relations internationales.

Rappelons que Bamako est l’une des premières villes à sceller de bonnes relations avec Bordeaux depuis  1995, notamment dans les domaines tels que la formation des agents municipaux, des GIE, des agents de voiries. Mais cette fois-ci l’accent sera mis  sur des échanges entre l’Université de Bamako et celle de Bordeaux. Il s’agissait de voir dans quel contexte cette coopération pourrait être renforcée. L’aménagement du territoire n’a pas été oublié dans le plan. Car dira Adama Sangaré, le plus gros problème de nos communes, c’est le problème de ressources humaines.

Au cours de son séjour Adama Sangaré a eu des échanges avec plusieurs personnalités sur des projets concernant plusieurs secteurs. D’abord avec le président de la Chambre de commerce et des entrepreneurs sur la problématique de l’éclairage, de l’assainissement, et la mise en réseau des systèmes d’égout au Mali. « Le maire de Bordeaux qui est aussi le président du Métropole a invité des entreprises françaises à se rendre à Bamako pour voir dans quel domaine ils peuvent apporter des changements positifs » a indiqué Adama Sangaré.

Le maire de Bamako et son homologue  de Bordeaux, non moins ancien Premier ministre de France, ont signé, vendredi dernier, le Plan d’actions 2019-2021 entre leurs deux agglomérations.

Ce  plan d’actions met l’accent notamment  sur le développement économique et entrepreneurial, l’ingénierie de la formation professionnelle, le développement urbain, le rayonnement culturel des territoires et la participation de la jeunesse. Il concerne aussi à l’appui aux initiatives de développement et de solidarité internationale de la diaspora malienne de Bordeaux, tout en mettant en exergue ses modalités d’exécution.

A son retour au pays, le maire du District a fait le point de son déplacement à la presse.

Dans le cadre de l’aménagement du territoire, le maire du District, dira qu’avec le rythme d’agrandissement de Bamako, il est envisagé la création d’une Agence d’urbanisme qui va mieux traiter la question d’ici à l’horizon 2030. L’inter-collectivité qui est déjà un acquis permettra aux villes voisines de Bamako de suivre le même rythme de développement, pense le maire central de Bamako.

Adama Sangaré a multiplié les entretiens avec les responsables de la ville de Bordeaux. La journée du 6 a été bien remplie pour le maire Sangaré. Il a rencontré,  l’adjoint au maire chargé de la santé, Nicolas Brugère, les représentants de la communauté malienne vivant à Bordeaux et sa métropole, en présence du Consul honoraire du Mali à Bordeaux, M. Anizan et de Tigui Coulibaly, président de l’Association des Maliens de Bordeaux. M. Sangaré.

Aux  étudiants maliens résidant à Bordeaux, Adama Sangaré, a donné l’assurance que tous ceux qui rentreront au pays seront recrutés : «Tout ingénieur, architecte, laborantin, fiscaliste qui rentre au Mali à la fin de son cursus universitaire, je m’y engage : on le recrutera de suite, mais avec un salaire malien» a promis Adama Sangaré.

Le lendemain  vendredi, le maire du District et sa délégation ont tenu trois rencontres fort utiles dont celle avec le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Bordeaux-Gironde. Les deux personnalités ont évoqué la problématique de l’eau, de l’éclairage, l’investissement d’entreprises qui sont déjà à Bamako ou en Afrique occidentale dans le cadre de la coopération Bordeaux-Bamako.

Les discussions avec Laurent Lapègue, directeur de la police municipale, ont porté sur le projet d’appui à la mise en place de la première police municipale du Mali à Bamako.

Aux termes des travaux  les deux élus  se sont réjouis de l’élaboration d’un plan d’actions qui reflète leurs  ambitions  communes et des projets concrets pour les deux villes. Il s’agit de l’accueil des jeunes entrepreneurs dans le cadre du développement économique, sur le nouveau projet de police municipale à Bamako, de la Biennale de Bamako en 2020, du programme avec la diaspora malienne entre autres.

Le séjour du maire du District de Bamako s’est achevé par la visite des locaux de la direction de la police municipale de Bordeaux.

Visiblement satisfait de la visite de son homologue malien, le maire Alain Juppé a promis de se rendre à Bamako en février 2019.

Mohamed Naman Keita

 

 

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here