Azithromycine : Un nouveau traitement contre la mortalité infantile

Après les communes de Sido, de Kokélé, de Bougouni et Koutiala, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow, accompagné d’une délégation de l’Université de Maryland appuyée par la Fondation Bill et Mélinda Gates, a informé le 12 décembre dernier la population de Kita de l’introduction prochaine de l’Azithromycine contre la mortalité maternelle et infantile. C’était à l’occasion du lancement du camp de chirurgie de prise en charge de l’hydrocèle à Kita.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow a profité de la tribune du lancement du camp de chirurgie contre l’hydrocèle pour informer et sensibiliser les populations sur le nouveau projet qui vise à fournir gratuitement aux enfants l’Azithromycine, un antibiotique dont l’efficacité s’est avéré au Niger, Malawi, Kenya et en Ethiopie. Il a permis à ces pays de réduire considérablement de 15 % le taux mortalité infantile chez les enfants de 1 à 59 mois et de 25 % chez les enfants de 1 à 5 mois.

Selon le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, ce médicament qui était traditionnellement utilisé contre le trachome sera bientôt utilisé dans le Programme élargi de vaccination (Pev) de routine dans notre pays comme l’Albendazole (contre la filariose lymphatique à l’origine de l’hydrocèle et de l’éléphantiasis) pour une lutte implacable contre le fléau de la mortalité maternelle et infantile. Il sera administré deux fois aux femmes enceintes (pendant leur grossesse et au moment de l’accouchement) et au bébé pendant les vaccinations de routine à travers des campagnes de masse.

La région de Sikasso a été retenue comme la première zone de la phase pilote de cette stratégie de lutte contre la mortalité maternelle et infantile. Suivront Bamako, Koulikoro et la région de Kayes.

Ce projet est financé par la Fondation Bill et Melinda Gates à hauteur de 40 millions de dollars à la demande du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, qui ambitionne de faire de la couverture sanitaire universelle avec au centre les enfants et les femmes une réalité, a indiqué Pr. Sow.

Pour le succès du projet, il a sollicité l’accompagnement des autorités coutumières et religieuses, des élus locaux, sages-femmes, matrones et accoucheuses traditionnelles en vue de l’atteinte des objectifs. Il a remercié la Fondation Bill et Melinda Gates pour son soutien au gouvernement malien dans l’amélioration des conditions de santé des Maliens.

La délégation de l’Université de Maryland et de la Fondation Bill et Melinda Gates a remercié le ministre pour son engagement personnel et celui de l’ensemble des autorités pour sauver des vies. La cheffe de la délégation a réitéré l’engagement de la Fondation à accompagner notre pays dans ce combat noble contre la mortalité maternelle et infantile tout en invitant les autorités à un engagement fort pour la réussite du projet.

La population, le personnel médical de Kita (CS-Réf et Cscom) ont réitéré tout leur soutien au ministre pour la réussite de ce projet et celui de la réforme en cours pour l’amélioration de la qualité des soins au Mali.

O. D.

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here