Gilets jaunes: Macron organise une grande concertation nationale

11

Emmanuel Macron va réunir mardi à l’Elysée des ministres et des acteurs économiques pour organiser la grande concertation nationale annoncée dans le cadre des mesures liées à la crise des “gilets jaunes”, a annoncé l’Elysée lundi.

La réunion est organisée alors que les modalités, encore floues, de la tenue de la “grande concertation nationale” doivent être connues dans la semaine.

Grands thèmes abordés
Ce débat, prévu jusqu’au 1er mars, doit s’appuyer fortement sur les maires et aborder quatre grands thèmes (transition écologique, fiscalité, organisation de l’État, et démocratie et citoyenneté – dans lequel a été insérée l’immigration).

Le Premier ministre Edouard Philippe s’est déclaré favorable sur le principe à un référendum d’initiative citoyenne (RIC), une des principales revendications des “gilets jaunes”.


Castaner appelle à lever les blocages

Les évacuations de ronds-points et d’axes routiers bloqués dans le cadre de la mobilisation des “gilets jaunes” vont se “poursuivre”, a affirmé Christophe Castaner lundi, ajoutant que cette mobilisation devait cesser.

“Huit morts: ça suffit!”
Depuis le début du mouvement, il y a eu “huit morts. Connaissez-vous un autre contentieux social sur ces trente dernières années qui a tué autant de personnes? Je le dis clairement: ‘Ça suffit!'”, a souligné le ministre de l’Intérieur en marge d’une visite à Nanterre dans les locaux de la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité.

“On ne peut pas continuer”
“Ça suffit pour la sécurité des gilets jaunes, de nos concitoyens, pour la sécurité de nos forces de l’ordre (…) On ne peut pas continuer à paralyser l’économie française, paralyser le commerce dans nos villages, dans nos villes en ’embolisant’ un rond-point”, a expliqué le ministre. “Nous avons commencé dès la semaine dernière, des ronds-points ont été évacués, nous allons poursuivre cela”, a-t-il ajouté.

M. Castaner a ajouté que ces évacuations se dérouleraient “petit à petit”, tout en appelant au “dialogue”.

Gilets jaunes: Macron organise une grande concertation nationale
Christophe Castaner © epa.

Deux milliards d’euros de pertes

Cinq week-ends de méventes dues au mouvement des “gilets jaunes” ont coûté deux milliards d’euros au secteur du commerce, qui n’espère plus récupérer d’ici à Noël cette perte de chiffre d’affaires, indique lundi le Conseil national des centres commerciaux (CNCC).

Centres commerciaux
“La fréquentation des centres commerciaux a encore baissé de plus de 10% samedi dernier par rapport au même jour de l’année dernière, selon l’indice CNCC/Quantaflow”, précise-t-il dans un communiqué.

Cet indice se base sur un comptage automatique réalisé dans 280 centres commerciaux, sur les 800 que compte le pays.

Cinquième week-end
“Il s’agit du cinquième week-end de contre-performance depuis le début de la crise des ‘gilets jaunes’ (qui) a donc fortement impacté l’activité des centres commerciaux”, poursuit le CNCC. “Les quelques jours qui restent avant Noël ne permettront pas de récupérer la perte de chiffre d’affaires qu’on peut estimer à deux milliards d’euros”, estime son délégué général, Gontran Thüring.

5% du PIB, 525.000 emplois
Faisant valoir que la filière “représente 5% du PIB et plus de 525.000 emplois non délocalisables”, le CNCC demande au gouvernement de prendre “en urgence” trois mesures.

Libre accès revendiqué
Il souhaite voir permis “le libre accès aux sites commerciaux, en particulier périphériques”, que soient “accélérées les procédures d’autorisation des ouvertures dominicales supplémentaires” et que soit instauré “un juste équilibre de la pression fiscale sur toutes les formes de commerce”, avec un relèvement de la taxation des plateformes de commerce en ligne de type Amazon.


Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here