Mois de la lutte contre le Sida: Remise de dons aux personnes vivant avec le VIH

9

Dans le cadre des activités de la campagne nationale de lutte contre le VIH/Sida, le ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire a procédé, vendredi dernier, au don de produits alimentaires et divers matériels à des personnes vivant avec le VIH. La cérémonie a eu lieu au siège du Réseau des Associations des Personnes vivantes avec le VIH (RMAP+) à Bamako. Ce don, d’une valeur totale de 14 millions de nos francs, se compose de deux lots. Le premier est constitué de 10 sacs de 50kg de riz, 15 sacs de 50kg de mil, 4 sacs de 50kg de sucre, 3 sacs de 25 kg de lait en poudre et 5 cartons de savon. Quant au second lot, il est composé de dix balles de couvertures et dix balles layettes.

La présidente de RMAP+, Mme Djerma Mme Djerma Oumou Diarra, a remercié le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire et toutes les bonnes volontés pour ces gestes d’humanisme. Elle a associé à ces remerciements le secrétariat exécutif du Haut conseil national de lutte contre le SIDA qui est également venu en aide à son association.

Selon Daouda Diakité, représentant du Secrétaire exécutif du Haut conseil national de lutte Contre le Sida, cette cérémonie est sans doute un des temps forts de ce programme d’activités de lutte contre le Sida de cette année. Notre pays a inscrit la lutte contre le VIH et le SIDA dans ses priorités. Il fourni de gros efforts pour faire infléchir le taux de propagation nationale qui a chuté de 1,7% en 2001 à 1,1% à ce jour, a-t-il fait savoir. Pour lui, beaucoup de progrès ont été faits au niveau de la prise en charge des malades, en termes du nombre d’inclusion et la qualité de l’offre de service. Le dépistage bien qu’ayant enregistré des progrès, les actions menées restent en deçà de nos atteintes, a exprimé M. Diakité.

Pour Mme Kouyaté Fanta Kamissoko, représentante du ministre de la Solidarité et l’Action humanitaire, le Sida reste une préoccupation nationale de premier plan. Néanmoins, il est encourageant de constater que la tendance est à la baisse en termes de taux de séroprévalence. Elle a exprimé toute sa gratitude aux acteurs de la lutte avec à leur tête le Secrétariat exécutif du Haut conseil national de lutte contre le Sida dont le combat au quotidien a permis de faire reculer le VIH/Sida dans notre pays.

Yaya DIAKITÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here