Persistance des violences dans les régions de Mopti et Ménaka : la CNDH invite le gouvernement à assumer ses responsabilités

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a invité, dans un communiqué en fin de cette semaine, le gouvernement à assumer pleinement ses responsabilités dans la protection des personnes et de leurs biens concernant la persistance des violences dans les régions de Mopti et Ménaka.

Lisez le communiqué

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) exprime sa très vive préoccupation face aux violences persistantes perpétrées contre les populations civiles (assassinats, enlèvements, tortures, destructions de villages ou de hameaux entiers etc.) dans les régions de Mopti et de Menaka avec de forts relents communautaires.

Face à ces crimes odieux et inadmissibles, la CNDH :

condamne avec la dernière énergie les attaques contre les populations civiles ;
invite le Gouvernement à assumer pleinement ses responsabilités dans la protection des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national;
engage les autorités judiciaires compétentes à faire entreprendre des enquêtes impartiales, crédibles, transparentes et incisives en vue de poursuivre et juger toute personne impliquée dans ces crimes ;
sollicite une plus grande implication de la MINUSMA et des forces partenaires du Mali dans la protection des populations civiles ;
Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.

Bamako, 15 décembre 2018

Maître Malick COULIBALY

Chevalier de l’Ordre National

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here