Projet de Reconstruction et de Relance Economique du Mali : La Banque Mondiale octroie un financement additionnel de 17 milliards de FCFA !

Vendredi dans sa salle de conférence du ministère de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé en sa qualité de chef de département a procédé, avec la directrice des opérations de la Banque Mondiale pour le Mali, Mme Soukeyna Kane, à la signature de l’accord de financement additionnel du projet de reconstruction et de Relance économique. Le montant de ce financement additionnel est de 30 millions de dollars américains, soit environ 17 milliards de FCFA.

Dans son intervention, Mme Kane a soutenu que l’octroi de ce financement ce justifie par la volonté de la Banque Mondiale de consolider les résultats concrets déjà obtenus dans la mise en œuvre de ce projet, d’une part et augmenter le potentiel de l’approche d’intervention du projet à produire des résultats rapides et tangibles, particulièrement dans des zones sujettes à une insécurité récurrente, d’autre part.

Selon elle, cela devrait permettre de maintenir le PRRE (Projet de Reconstruction et de Relance Economique), pendant 24 mois supplémentaires, en appui à la mise en œuvre du Cadre pour la relance économique et le développement durable (CREDD) et de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Cet accord de financement, dit-elle, s’inscrit dans le cadre de l’Alliance Sahel qui est une initiative visant à accélérer la mise œuvre des opérations de développement dans les zones fragiles du Sahel pour des impacts rapides sur les populations.

« La première zone économique ciblée dans ce contexte est celle de Konna, au centre du Mali, avec la réhabilitation du port de pêche de la localité comme point d’ancrage de cette approche multisectorielle et multi-bailleur » a-t-elle déclaré, tout en soulignant que la réhabilitation de la zone économique de Konna se révèle être aujourd’hui un des projets phares de l’Alliance Sahel, enregistrant l’intérêt et l’engagement d’autres partenaires comme la France, l’Allemagne, la BAD et la MINUSMA.

A son tour, le ministre Cissé dira que le projet de reconstruction et de relance Economique après quatre années d’activités a enregistré des résultats très appréciables en dépit des conditions sécuritaires volatiles. En vue de poursuivre cette dynamique, dit-il, le gouvernement de la République du Mali a demandé à la Banque Mondiale, une extension de la durée d’exécution du Projet et un financement additionnelle. Cela, en vue d’achever les activités en chantier et permettre la réalisation de nouveaux projets au bénéfice des affectés par la crise.

Le ministre de l’Economie et des Finances, d’ajouter que ce financement permettra de consolider les réalisations du financement initial et surtout entreprendre des actions de développement dans les zones économiques, comme celles de Konna pour la relance des activités de pêche, d’Asongo et de Goundam ainsi que des activités d’élevage entre autres.

Par ailleurs, il a rappelé que le président de la République depuis avril 2017 a instruit au gouvernement de mettre en œuvre le Programme Présidentiel d’Urgence Sociale qui couvre la période 2017-2020 et qui vise l’amélioration des conditions de vie des populations, notamment les plus vulnérables.

Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here