Enseignement de l’homosexualité à l’école: le temps donne raison à l’Imam Dicko

0

l y a une semaine, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, a ordonné l’arrêt des travaux d’élaboration d’un manuel scolaire contenant le thème de l’homosexualité destiné aux élèves du premier et du second cycle de l’enseignement fondamental. Cette décision faisait suite à une sortie médiatique du président du Haut conseil islamique, l’imam Mahmoud Dicko que certains partisans du régime accusent.

Il y a quelques semaines, dans un message audio, le président du Haut conseil islamique l’imam Mahmoud Dicko dénonçait l’élaboration d’un livre sur l’homosexualité. Cette sortie de l’iman Mahmoud Dicko avait poussé le gouvernement à arrêter les travaux du livre.

La sortie du président du Haut conseil islamique est diversement appréciée dans le pays. Elle a été très bien accueillie dans les milieux religieux, jugeant que l’imam Dicko n’a fait que son devoir en tant que président du Haut conseil islamique. D’autres personnes accusent le président du Haut conseil islamique de vouloir attiser un nouveau foyer de tension dans le pays.

Ces derniers fondent leur accusation sur le fait que l’imam Dicko n’avait pas soutenu le président de la République pendant la dernière élection présidentielle dans notre pays.

Le rapport des activités de la commission qui circule sur les réseaux donne raison au président du Haut conseil islamique, puisque le thème 3 et l’activité 16 du manuel font mention de tolérance, d’inclusion et respect du choix de sexes et qui renvoient justement au concept d’homosexualité. Pis, on évoque la notion de PD dans le dialogue au niveau de l’activité 16 du manuel. Un point qui fâche les leaders religieux musulmans.

La polémique continue son petit chemin en entendant une sortie officielle du Premier ministre sur la question même si ce dernier aurait ordonné l’arrêt des travaux. Elle vient s’ajouter à la situation tendue du climat politique et social.

O. D.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here