Mali : Aveuglé par le pouvoir, Soumaila Cissé prêt à mettre le pays à feu et à sang

193

Vaincu pour une seconde fois consécutive par IBK, Soumaïla Cissé peine à digérer sa défaite. Le mauvais perdant s’investit donc de tout son être pour fragiliser le régime en place. Que des marches inutiles, que des déclarations insensées… Jusqu’où ira Soumi Champion dans sa quête farouche du pouvoir ?

Pour ceux qui suivaient le journal “Le Confident” à la veille de l’élection présidentielle passée, nous avons plus d’une fois prévu ce que nous sommes en train de vivre aujourd’hui. En effet, nous avions dit que Soumaïla Cissé était sur le point de jouer sa dernière carte et qu’il était donc prêt à tout pour parvenir à ses fins. Et voilà que l’histoire nous donne raison.

Depuis l’annonce de sa défaite, l’homme est en train de remuer ciel et terre pour faire tomber IBK. Tellement aveuglé par le pouvoir, le fameux Soumi Champion va jusqu’à dire ou faire des choses qui le dégringolent de l’échelon supérieur de la respectabilité sur lequel il avait réussi à se hisser.

Le même Soumi qui se bat aujourd’hui contre le projet de découpage administratif y était favorable en 2011. Aussi, il est même surprenant de voir Soumi rejeter l’accord pour la paix or à la veille de l’élection présidentielle, il l’appréciait. Enfin, les constats prouvent que Soumaïla Cissé joue avec les Maliens. Il veut coûte que coûte faire regretter aux Maliens de ne l’avoir pas choisi. Et pour cela, point besoin de rappeler les stratégies élaborées pour y parvenir ni de qui sont aux manœuvres pour ternir l’image du régime… Car tous les Maliens consciencieux le savent déjà.

En tout cas, pour ce qui nous concerne, nous ne cesserons jamais de le rappeler : le Mali est notre seul héritage commun. Et cela, que nous soyons pro-IBK ou pro-Soumaïla ou tout simplement neutre. A cet effet, nous demandons aux uns et aux autres avec la considération destinée aux bienfaiteurs de l’humanité de se donner la main pour ensemble faire face aux vrais défis. Il s’agit notamment de la crise du Nord qui s’est transportée au centre, l’éducation de nos enfants, la santé, l’emploi, la bonne gouvernance…

Par ailleurs, nous invitons le régime en place à instaurer un vrai dialogue sincère avec l’opposition et la société civile. Il est grand temps que les Maliens fassent attention, sans quoi nous risqueront tous de le regretter un jour.

A bon entendeur salut.

Drissa Kantao

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here