‘’Mouvement Soumeylou Boubéye Maïga mon héros, mon idole’’ : Cultiver l’esprit de citoyenneté chez les populations

Un groupe de jeunes vient de créer un mouvement dénommé ‘’ Mouvement Soumeylou Boubeye Maïga, mon héros, mon idole’’. Son lancement a été fait à la faveur d’une conférence de presse animée par sa présidente Mme Traoré Laliah Bah à la Maison des Jeunes le samedi 15 décembre dernier. Elle était entourée par le secrétaire général Modibo Wologuem et d’autres membres du mouvement.

Selon la présidente, l’objectif principal du ‘’Mouvement Soumeylou Boubeye Maïga mon héros, mon idole’’ est d’œuvrer pour tout acte qui entre dans le développement du pays. Ses objectifs spécifiques sont entre autres, de promouvoir la solidarité et l’entraide entre les membres, d’organiser des conférences de presse, des débats pour faire des propositions de solutions de sortie de crise face à la situation délicate dans le pays.

Il s’agit aussi de contribuer au développement local, de cultiver l’esprit de citoyenneté chez les jeunes et les femmes, d’œuvrer pour le renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale, de veiller à faire de la paix  un comportement dans les rapports humains, de faire des relations de bon voisinage, de promouvoir et sensibiliser pour des pratiques d’hygiène. Mais également d’assurer la formation professionnelle afin de créer des emplois décents pour les femmes et les jeunes, de promouvoir les valeurs qui nous sont propres, de récompenser le mérite, de développer le patriotisme et  le sens de la solidarité intergénérationnelle.

D’après elle, le mouvement est placé sous le signe du changement de comportement.

« Nous avons décidé de suivre les actions de Soumeylou parce que c’est une personnalité exceptionnelle. C’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut », a déclaré la présidente.  Avant de poursuivre qu’ils ont décidé de s’unir dans ce mouvement pour renforcer la citoyenneté et la démocratie au Mali.

Parlant de leur plan d’action, elle dira que le mouvement ambitionne de contribuer à l’émergence d’un environnement favorable pour la construction d’une société malienne démocratique, civique où les différents acteurs, en particulier les partis politiques, les organisations de la société civile sont conscients de leurs rôles et les jouent pleinement au profit du bien commun.

« Une société forte suppose une société fondée sur un système  participatif qui implique toutes les catégories et sensibilités sociales où les citoyens sont conscients qu’ils  constituent la raison d’être de la cité, que celle-ci est gouvernée pour eux et par eux », a-t-elle ajouté.

Pour  sa part,  le secrétaire général Modibo Wologuem a précisé que le mouvement a pour objectif de mettre le Mali au-dessus de tout. Selon lui, le mouvement a un bureau de 17 membres avec des  points focaux dans les six communes de Bamako et Kati ainsi que dans les régions et à l’extérieur du pays.

Aoua Traoré

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here