Productivité agricole : Bakary Togola appelle au renouvellement du Papam

7

 

La 54ème session ordinaire de l’assemblée consulaire de l’APCAM s’est tenue ce jeudi 13 novembre 2018 en présence de tous les présidents des chambres consulaires. Ladite session, 6ème du genre pour la mandature 2015-2020, fut l’occasion pour le président Bakary Togola de demander aux autorités maliennes de revoir non seulement les subventions, mais aussi de renouveler le Projet d’accroissement de la productivité agricole au Mali (Papam).

Après avoir salué ses collègues présidents de chambres consulaires venus de toutes les régions, Bakary Togola a tout d’abord tenu à signaler que la pluviométrie de l’hivernage dernier  pourrait entacher les prévisions céréalières qui sont estimées à dix millions six cent mille tonnes, ainsi que la prévision cotonnière estimée à 750 mille tonnes. Le président de l’Apcam a ensuite signalé que cette structure est actuellement confrontée à un déficit financier. Car le gouvernement n’a pas encore payé sa contribution pour le SIAGRI. Il a aussi ajouté qu’il est temps que le gouvernement s’approprie des vaccins de traitement des céréales et celui des animaux jusqu’à présent détenus par le secteur privé.

Parlant des difficultés auxquelles l’Apcam est confrontée, le président Togola a suggéré au ministre de l’Agriculture de mettre tout en œuvre pour le renouvellement du Projet d’accroissement de la productivité agricole au Mali (Papam). A l’en croire, ce projet permet à l’Apcam de mieux fonctionner dans sa globalité. Il ainsi demandé au gouvernement de revoir ses subventions et d’accélérer la construction de l’usine de production laitière tant attendue par les éleveurs. Avant  de conclure ses propos, il a remercié les autorités et espère que les recommandations seront prises par le président de la République pour la satisfaction des acteurs agricoles.

Dans son allocution, le ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé, a pour sa part salué les participants tout en leur assurant que les messages du président de l’Apcam arriveront à qui de droit. Aux dires du ministre, le programme présidentiel prévoit de faire du Mali, à moyen terme, un pays exportateur de produits agricoles bruts, des produits transformés, créant de la valeur ajoutée en vue d’améliorer le revenu et le pouvoir d’achat des agriculteurs, des éleveurs des pêcheurs et exploitants forestiers. A l’en croire, ce programme prévoit, entre autres, l’aménagement de 70 000 hectares en maîtrise totale de l’eau, au niveau desquels au moins 20 000 agriculteurs seront installés sur des superficies de 3 à 5 ha dont 15% seront octroyés aux femmes rurales et aux jeunes ruraux ; l’amélioration de la gestion de la subvention sur les intrants agricoles et son orientation vers les autres maillons de chaînes de valeurs agricoles afin d’en assurer la durabilité ; la réorientation de la filière coton pour la satisfaction des besoins nationaux et sous-régionaux en huile, savon et surtout aliment de bétail.

Aussi, selon le ministre Dembélé, ces actions permettront de transformer notre agriculture pour faire du Mali une puissance agro-industrielle en Afrique de l’Ouest.

Adama TRAORE

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here