Santé nutritionnelle au Mali : L’Enquête SMART 2018 présentée

Les résultats de l’Enquête nutritionnelle anthropométrique de mortalité rétrospective SMART 2018 au Mali sont disponibles. Elle a été réalisée en juillet 2018 et concerne les 10 régions et le district de Bamako.

La salle de conférence du gouvernorat du district de Bamako a servi de cadre, ce vendredi 14 décembre 2018, à l’organisation de l’atelier de dissémination des résultats de l’Enquête nutritionnelle anthropométrique de mortalité rétrospective SMART 2018. C’était sous la présidence de la directrice régionale de la solidarité et de l’économie solidaire, Mme Dao Hassanatou Boudiè Traoré. Il a regroupé des membres de la société civile, des partenaires et des structures techniques de la direction nationale de la santé et du développement social. Cette rencontre a pour objectif de disséminer les résultats de l’enquête nutritionnelle SMART dans le district de Bamako. Spécifiquement, il s’agissait de présenter les résultats de l’Enquête nutritionnelle ; de partager le rapport définitif de l’enquête avec l’ensemble des acteurs et d’échanger sur le contenu. Huitième du genre, cette enquête nutritionnelle a été réalisée en juillet 2018 dans les 10 régions et du district de Bamako afin d’apprécier le statut nutritionnel des enfants de 0-59 mois et des femmes âgées de 15 à 49 ans. A l’initiative de la direction nationale de la Santé/Division nutrition en collaboration avec l’INSAT (Institut national de la statistique) et l’appui technique et financier des partenaires (OMS, PAM, FAO), cette restitution se réalisera dans les régions de Kayes, Sikasso et le district de Bamako.

Chiffres à l’appui

Les résultats  de l’Enquête nutritionnelle anthropométrique de mortalité rétrospective SMART  juillet-août 2018 sur la base des standards OMS, se résument  comme suit : dans le domaine de la malnutrition aigüe, la capitale (Bamako) a enregistré 10,5% contre 10,0% sur le plan national ;  1,0% contre 2,0% pour la malnutrition aigüe sévère. S’agissant du taux de prévalence de la malnutrition aigüe issu de la SMART, Bamako a enregistré 10,00% en 2017 contre 10,5% en 2018 ; chez les enfants de 6 à 59 mois, le taux de prévalence de la malnutrition chronique global est de 11,6% en 2017 contre 10,7% en 2018 ; le taux brut de mortalité (TBM) et le taux de mortalité des moins de 5 ans est de 0,05% à 0,11%  selon l’enquête SMART.

Des recommandations formulées à l’issu de cet atelier, on peut retenir entre autres, la poursuite du projet de 1000 premiers jours comme moyen de lutte contre la malnutrition chronique, la prévention de la malnutrition aiguë à travers les approches communautaires et multisectorielles.

Pour réussir les enquêtes à venir, les participants souhaitent la mobilisation  et l’implication des communautés autour de la problématique de la malnutrition; de faire le plaidoyer de mobilisation des fonds pour la mise en œuvre des projets multisectoriels ; de mettre en application la recommandation sur l’enregistrement de naissance afin d’éviter les erreurs dans l’estimation des âges des enfants.

Il faut noter que la première enquête nationale nutritionnelle basée sur la méthodologie SMART a été  réalisée en 2011.

Awa Sogodogo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here