Autonomisation économique des femmes : Des associations féminines formées et financées par l’ANPE

5

Dans le cadre de son plan d’action de 2018, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) vient de former sept associations féminines en technique de fabrication de savon et financer trois centres de formation des femmes en commune II et V.

La cérémonie de remise de chèque géant et des attestations aux associations bénéficiaires des sessions de formation-insertion en savonnerie a eu lieu ce mardi en commune V du district de Bamako. Elle était présidée par le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, en présence du directeur général de l’ANPE et des notabilités de la commune. En organisant ces sessions de formations l’ANPE veut contribuer à faciliter l’insertion professionnelle des bénéficiaires en vue de préserver et pérenniser les emplois existants.

Les sessions de formations ont concerné sept associations féminines de Bamako et du cercle de Kati. Ces formations, a en croire le directeur général de l’ANPE, ont permis aux participants d’apprendre de nouvelles techniques et compétences nécessaires dans le domaine de la formation en saponification pour une insertion éventuelle ou de renforcer les capacités des groupes sensibles en vue d’améliorer la qualité de leur production de savon.

Le financement des centres de formation des femmes des commune II et V par l’ANPE vise à renforcer leur capacité opérationnelle en savonnerie, en transformation agro-alimentaire et en technique moderne de teinture artisanale. Ces formations et financement, a rappelé le directeur général de l’ANPE, doivent permettre aux bénéficiaires de générer des revenus leur permettant d’être à l’abri de la précarité financière et de contribuer à leur insertion et autonomisation.

Des kits de production de savon ont été offerts par l’ANPE aux associations bénéficiaires pour un coût total de 52,675 millions de F CFA. Ce soutien technique et financier doit occasionner la création de plus de 200 emplois directs. L’ANPE, à travers son directeur général, a assuré les bénéficiaires de son accompagnement.

Le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, a invité les bénéficiaires du prêt revolving, en retard de remboursement, de s’acquitter de leur dette, afin que d’autres puissent en bénéficier.

Pour le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, cette cérémonie est le témoignage de l’attention accordée à la promotion féminine par les plus hautes autorités sur le plan socio-économique.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here