Conférence sociale : Les réserves de l’UNTM… Grave menace de boycott

La centrale syndicale des travailleurs du Mali (UNTM) ne participera pas aux conférences sociales prévues pour mi-janvier 2019. Et pour cause : son cahier de doléances n’a rien à voir avec la conférence sociale. En outre, elle ne souhaite pas que les plans de carrière et la question des salaires des travailleurs soient discutés sur la place publique. Une grève serait en vue.

Faut-il le rappeler ? Depuis le 02 Mai 2018, un cahier de doléances en 12 points a été déposé sur la table du gouvernement .Des négociations entamées n’ont pu aboutir malgré la mise en place d’une commission de conciliation. Les points de discorde restent la hausse de la grille salariale et le rallongement de l’âge de la retraite des fonctionnaires.

La centrale syndicale estime que son cahier de doléances n’a rien à voir avec la conférence sociale initiée par le Premier Ministre.

Cette décision ouvrira certainement une autre brèche pour la CSTM de se joindre à la grève. Une conférence sociale sans l’UNTM et la CSTM serait un accouchement très difficile.

Ils sont Enseignants, Surveillants de l’Administration pénitentiaires, Administrateurs civils, Blouses-blanches, Blouses-Noires. A ce lot s’ajoutent les DFM, DRH affiliés aux différentes centrales syndicales (CSTM, UNTM)… Et ils sont toujours en colère. Une colère que le Gouvernement actuel à travers le ministre Diarra Racky Talla ne parvient visiblement pas à désamorcer.

SD

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here