Côte d’Ivoire: des appels du pied pour que Guillaume Soro soit candidat en 2020

En Côte d’Ivoire, le RACI fait reparler de lui. Le RACI est le principal mouvement de soutien à Guillaume Soro. Depuis plusieurs semaines, ses membres se mettent en ordre de marche pour 2020 et appellent le président de l’Assemblée nationale à se présenter à la présidentielle. L’intéressé reste pour l’heure silencieux, mais force est de constater que ses relations se dégradent avec le parti présidentiel. Ce mardi, lors d’une conférence de presse, le RACI s’est livré à une attaque en règle du projet présidentiel de parti unifié RHDP.

Jusqu’à présent, la position du RACI vis-à-vis du RHDP était floue. Ce mardi, le principal mouvement de soutien à Guillaume Soro a présenté un avis plus tranché. Pour son président Soro Kanigui, le projet de fusion des partis de la coalition au pouvoir est réalisé au forceps et les membres du RACI ne s’y associeront donc pas : « La méthodologie utilisée n’inclut pas le dialogue, la négociation on veut obliger tout le monde à être partisan du projet et nous on ne peut pas entrer dans un projet qui divise ».

Et si le RACI tape du poing sur la table, c’est parce que de plus en plus de voix au sein de la majorité s’élèvent pour demander que Guillaume Soro quitte son perchoir s’il ne positionne pas clairement en faveur du RHDP unifié. Le président de l’Assemblée nationale qui soigne ses relations avec l’opposition, mais ne participe plus aux réunions de son parti agace dans son camp. Lundi, c’est en grande pompe qu’il a été reçu par Henri Konan Bédié dans son fief de Daoukro. Une rencontre qui intervient alors que le président du PDCI a récemment invité Guillaume Soro à rejoindre son projet de plateforme politique.

L’intéressé n’a pas pris position, mais pour le RACI c’est une proposition qui mérite d’être étudiée, comme l’explique Soro Kanigui : « C’est une ouverture. Ce qui reste à débattre, c’est de savoir ce que cette plateforme a comme contenu. Peut-être que le président Soro en sait un peu plus depuis hier. Si le contenu prône la paix, la réconciliation, il n’y a pas de raison de tourner le dos à cette plateforme ».

Les membres du RACI qui souhaitent que Guillaume Soro soit candidat à la présidentielle dans deux ans, ont répété ce mardi, qu’ils n’excluaient pas de transformer leur mouvement en parti politique.

Auteur: rfi –

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here