13ème édition du Forum des Peuples : « Le rythme de surendettement du Mali est inquiétant »

La Maison des jeunes de Bamako a servi de cadre, le jeudi 20 décembre 2018, à la tenue de la 13ème édition du Forum des Peuples placée sous le thème : « Gouvernance et développement durable dans un contexte de paix et de sécurité ». Ce forum organisé par la Coalition des alternatives africaines dette et développement (CAD-Mali) a pour objectif général de contribuer à la consolidation et à la pérennisation des espaces d’expression populaire sur les préoccupations légitimes des peuples appauvris, victimes de la mauvaise Gouvernance sur toutes ses formes pour le Développement Durable en Afrique et au Mali. La cérémonie d’ouverture de ce forum de trois jours était présidée par le président du CAD-Mali, Issa Kamissoko, en présence de nombreuses autres personnalités.

Dans son discours d’ouverture, le président du CAD-Mali, Issa Kamissoko a fait savoir que le Forum des Peuples a toujours été un espace d’actions citoyennes contre la misère des peuples du monde, qui vise à offrir aux mouvements sociaux maliens, africains et internationaux un cadre démocratique d’information, de sensibilisation et d’éducation populaire sur les mécanismes d’appauvrissement des peuples du Sud engendrés par les violations des Droits Humains, la Dette, le Changement Climatique, la Migration et les Conflits portés par les Etats du Nord, prétendus « maîtres » du monde. Avant d’ajouter que la volonté manifeste du Forum est de rechercher et faciliter les échanges entre les peuples d’horizons divers afin d’approfondir les réflexions et les argumentaires pour la construction d’un autre monde plus inclusif, plus solidaire et plus juste. Pour le président du CAD-Mali, Issa Kamissoko, les crises socio-économiques, financières, climatiques et terroristes sans précédent dans le monde ne sont que la conséquence des politiques antisociales développées par les Institutions Financières Internationales pour perpétuer l’exploitation et la domination des pays du Sud par ceux du Nord. « Aujourd’hui, le rythme de surendettement du Mali est inquiétant puisqu’il pourrait aboutir à une crise de la dette dans les prochaines années. Le taux d’intérêt des emprunts contractés par notre gouvernement est plus élevé et le recouvrement des recettes publiques est bien inférieur. Tenez, l’encours de la dette intérieure au Mali au 31 mars 2018 dépasse les neuf cent soixante-dix mille milliards francs CFA. Celui de la dette extérieure à la même date (créanciers bilatéraux et multilatéraux) dépasse les 2 mille milliards de francs CFA.C’est dire qu’il faut à court et moyen terme, gérer efficacement la question d’endettement pour éviter une crise profonde de la Dette et prendre le chemin d’une véritable politique endogène de développement de la part de nos gouvernants », a souligné Issa Kamissoko. A l’en croire, cette 13ème édition du Forum des Peuples coïncide avec les vingt ans de Jubilé Sud, l’ancêtre de la CAD-Mali. « A titre de rappel, la Coalition Nationale Jubilé 2000 Mali créée dans le cadre de la Campagne Internationale Jubilé 2000 a donné naissance à la CAD-Mali. En effet, à la sortie de cette Campagne Internationale pour l’annulation de la dette des pays pauvres fin décembre 2000, des organisations populaires maliennes ont décidé de poursuivre la lutte en faveur de l’annulation de la dette injuste ainsi que pour un commerce équitable par la création de CAD Mali. C’est ainsi que la journée du 22 décembre 2018 sera consacrée à la commémoration de cet anniversaire », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here