L’Assemblée Générale de la PEA renouvelle sa confiance sur Boubacar THERA de WANEP Mali

La Plateforme d’Echange et d’Action (PEA) a organisé le Jeudi 20 Décembre 2018, son 4e Assemblée Générale Ordinaire à l’Hôtel Micasa. Les participants à cette Assemblée ont profité de cette occasion pour réélire Boubacar THERA de WANEP Mali à la tête d’un nouveau bureau de sept (7) membres.

Après sa réélection, Mr THERA a remercié l’Assemblée Générale pour lui avoir accordé une autre chance afin d’apporter sa contribution dans l’atteinte des objectif de la PEA.

Les structure membres de la PEA et les partenaires ont pris part à cette Assemblée Générale.
Le chef de mission adjoint de EUCAP Sahel Mali a salué les efforts fournis par la PEA, et a rappelé que la PEA doit être un outil dont le Commissariat à la Reforme du Secteur de la Sécurité doit se servir pour mener à bien ses actions. Il a rassuré que l’EUCAP Sahel Mali va renouveler ses actions de soutien à la PEA dans l’atteinte de ses objectifs.

Le Commissaire du Commissariat à la Reforme du Secteur de la Sécurité, l’Inspecteur Général Ibrahima Diallo a, au cours de son discours d’ouverture, exprimé qu’il compte sur la PEA pour vulgariser la réforme du Secteur de la Sécurité au plan national et international.
L’Assemblée Générale en plus du renouvellement des organes à travers l’élection des membres du nouveau bureau, a procédé à l’adoption des statut et règlement de la PEA.

Au cours de cette Assemblée Générale une présentation a été faite sur les documents politiques et stratégiques régissant la RSS et le « Plan Cadre » du ministère de la sécurité et de la protection civile. Les travaux de l’AG se sont déroulés en une journée sous forme d’échanges/débats entre les participants qui étaient plus d’une cinquantaine.

Le bureau de sept (7) membres mis en place au cours de cette 4è Assemblée Générale est composé de :
1. Président : Boubacar THERA
2. Vice Président Issa COULIBALY
3. Secrétaire Permanant : Lamine COULIBALY
4. Adjoint au Secrétaire Général : Abdala Ben Oumar
5. Chargé des Finances : Safiatou CISSE
6. Chargé de Communication : Moussa Allassane SANOGO
7. Chargé de plaidoyer : Boubacar DIABATE

Il faut retenir que l’’Objectif général de la plateforme est de rendre possible une coordination/coopération plus effective et efficace entre ses participants dans une perspective de gagnant-gagnant quand il s’agit de contribuer à la réforme du secteur de la sécurité.

La plateforme d’échange et d’action entre les Organisations de la société civile (OSC)/partenaires internationaux/forces de sécurité intérieure (FSI) a une double finalité :

• ECHANGE : permettre aux trois groupes d’acteurs (OSC/partenaires internationaux/FSI) d’échanger sur les défis actuels et à venir, relativement au processus de réforme des FSI, ainsi que sur l’état des lieux des démarches respectivement entamées dans ce domaine en vue d’harmoniser de plus en plus les efforts visant à assurer le bon avancement de ce processus.

• ACTION : Obtenir une coordination et complémentarité de plus en plus avérées débouchant de manière pertinente sur une étroite collaboration. Ceci à travers la planification d’activités qui peuvent concerner un ou plus des trois différents niveaux (tactique, opérationnel, stratégique) visés par la RSS. Chaque acteur pourra y contribuer selon ses compétences spécifiques et les moyens dont il dispose, ou qu’il pourra mettre à disposition, tout en gardant à l’esprit les principes de la bonne gouvernance de la « sphère publique ».

La présente Assemblée Générale de la PEA constitue la 4e AG depuis sa création en 2015.
La PEA a connu un progrès considérable quant à sa gestion et à ses modes de fonctionnement. En effet, l’AG de 2017 a connu un changement significatif dans le fonctionnement de son secrétariat à travers un secrtariat permanent national parmi les organisations membres avec l’appui technique de son partenaire international EUCAP-Sahel Mali.

La tenue de l’AG 2018 doit favoriser en outre, la création ou le renforcement des « Plateformes Régionales d’Echanges et d’Actions entre OSC régionales, partenaires représentés aux niveaux régions et les représentants des Forces de Sécurités Intérieures (FSI) maliennes aux niveaux régionaux », aux fins de rendre les régions, cercles, communes et villages plus sûrs et plus sécurisés.

Fsanogo/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here