Le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne plaide pour des migrations sûres, régulières et ordonnées

Le lundi 10 décembre 2018, les représentants de 150 pays de la planète se sont retrouvés au Maroc, précisément à Marrakech, pour débattre des enjeux des mouvements migratoires au niveau mondial. Cette rencontre a débouché sur la conclusion d’un accord dénommé «pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières ». Dans une déclaration en date du 15 décembre 2018, le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), présidé par Chérif Mohamed Haïdara a indiqué que l’intention des initiateurs de ce pacte est de lutter contre les migrations irrégulières.

Dans sa déclaration, le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), Chérif Mohamed Haïdara a souligné que plusieurs engagements ont été pris et qui sont tous de nature à lier les Etats partie à ce pacte mondial. « Les conditions de détentions dans les pays du nord industrialisé sont censées être améliorées. Par ailleurs, un point particulier concernant la lutte contre l’immigration clandestine a été acté et sera implacablement mis en œuvre contre les passeurs qui seront poursuivis et sanctionnés. Les engagements prennent aussi en compte les migrants en danger, par l’organisation et la mise en œuvre de mesures humanitaires, ainsi que d’autres formes de secours nécessaires à leur survie », a-t-il dit.

Pour promouvoir l’immigration sûre, régulière et ordonnée, Chérif Mohamed Haïdara a fait savoir que les pays industrialisés du nord se sont engagés à l’instauration de quotas de recrutements dans les pays d’émigration, pour pourvoir des emplois, dans leurs secteurs économiques en pénurie de main-d’œuvre, d’une part, et d’autres part, ils se sont aussi engagé à financer des projets stratégiques et structurants dans les pays de départ des migrants.

Le CSDM s’est réjoui de l’élaboration de ce pacte mondial pour des migrations sûres, régulières et ordonnées. « Comme à son habitude, le CSDM reste attaché à son objectif de protection et de sauvegarde des intérêts des Maliens de la diaspora. Son credo étant de servir, sans se servir, il continuera d’œuvrer, indépendamment de son objet associatif, pour l’instauration de la paix et la concorde nationale. Il restera en veille pour une meilleure application de ce pacte et prendra toute sa part dans sa mise en œuvre », conclu la déclaration du CSDM.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here