Sur l’enseignement de l’homosexualité au Mali : L’imam Mahmoud Dicko à cœur ouvert sur Renouveau TV

Si une information défraie aujourd’hui la chronique au Mali, c’est celle relative à l’introduction dans les programmes d’enseignement de l’homosexualité. Cette information ultra confidentielle serait tombée entre les mains du très respecté imam Mahmoud Dicko,   qui est  de surcroît, le Président du Haut Conseil Islamique.

C’est au cours d’une émission radio-télévisée que l’Imam Dicko a expliqué toutes les péripéties de ce projet qui non seulement  jure avec les valeurs sociétales du Mali, mais aussi et surtout avec  celles  de l’islam, d’où son interpellation.

Pour rappel, tout est parti d’une interview que M. Dicko a accordée à une radio de la place et dans laquelle il affirmait sans ambages détenir toutes les preuves d’un projet en élaboration au Ministère de l’éducation, tendant à introduire l’enseignement de l’homosexualité au Mali. L’interview a été ensuite relayée sur les réseaux sociaux et a suscité  indignation et colère de l’opinion nationale au point que le Ministre de l’éducation, via son chargé de mission, est sorti pour démentir l’info en la reléguant  au registre de l’intox. Toute chose qui a suscité une polémique et a permis à M. Dicko de monter au créneau pour se justifier avec des documents à l’appui au cours d’une émission sur Renouveau TV. Pour être plus explicite, il a évoqué des concepts qui sont développés dans leur projet-programme, à savoir l’éducation sexuelle complète (ESC) ou la liberté dans l’orientation sexuelle. Il dit ne pas comprendre le Ministre qui a tenté de nier l’évidence. Il a également rappelé le combat qu’il a mené contre le code de la famille sous Amadou Toumani Touré et pense que le projet sur l’homosexualité est plus dangereux et pervertit plus que le code de la famille. Il s’est réjoui de la sage décision du Premier ministre qui aurait demandé au Ministre de l’éducation d’arrêter l’atelier.

En définitive, l’imam Dicko se dit déterminé à mener ce combat jusqu’à la victoire. Pour ce faire, il a lancé un vibrant appel à toute la communauté musulmane, à tous les maliens pour une rencontre d’information au Palais de la culture Amadou Hampaté Bah, le dimanche 23 décembre 2018. La question qu’on peut se poser est celle de savoir si Mahmoud Dicko et ses sympathisants seront interdits d’accès au Palais de la culture conformément à l’arrêté du gouverneur du district.

Youssouf Sissoko

[email protected]

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here