16emes de finale de la ligue africaine des champions de football : Le Stade Malien de Bamako condamné à faire un bon résultat à Abidjan

Battus par le score minimal de 1-0, le samedi dernier, au stade Modibo Kéita, les joueurs du Stade Malien de Bamako n’ont plus le choix. Ils doivent impérativement aller s’imposer ce dimanche à l’ASEC à Abidjan lors du match retour afin de franchir cette étape des 16èmes de finale et d’obtenir leur ticket pour la phase de poule de l’édition 2019 de la ligue des champions africains de football.

Difficile fin de match pour les joueurs du Stade malien de Bamako en cette rencontre aller des 16èmes de finale de la ligue africaine des champions de football face à l’Asec Mimosas d’Abidjan. Les Blancs de Bamako qui dominaient de bout en bout cette rencontre ont été piégés vers la fin du temps réglementaire par les Ivoiriens d’Asec d’Abidjan, à la suite à un but tardif d’Amed Touré.

Pourtant, les poulains de Nouhoum Diané avaient entamé cette rencontre avec beaucoup de détermination et de technicité dans leur jeu avant de dominer leurs adversaires du jour qui refusaient de sortir de leur zone. A la 19ème minute de jeu, Sékou Gassama, libre de tout marquage déclenche une longue frappe qui a été repoussée par le portier ivoirien, Abdoul Karim Cissé. Finalement, le capitaine Djigui Diarra et ses coéquipiers ont terminé cette première période avec une douzaine d’occasions de but sans en concrétiser une seule.

A la reprise, les joueurs de l’Asec Mimosas qui jouaient en contre-attaque ont essayé de jouer un peu plus haut en mettant en difficulté la défense des Blancs de Bamako. A la 57ème minute de jeu, suite à un bon service d’Hamed Diomandé, Abdoul Topsoba a failli tromper la vigilance du portier du Stade malien, Djigui Diarra. Quelques minutes après cette tentative des Ivoiriens, Mamadou Coulibaly, fraichement rentré du côté des Blancs de Bamako, était à deux doigts d’ouvrir le score pour son équipe, mais la balle trop croisée de la tête trouve le poteau gauche de Aboul Karim Cissé, le portier d’Asec.

Après ces différentes tentatives, les poulains de Nouhoum Diané se sont vite précipités afin de marquer au moins un but à domicile avant le coup de sifflet final. Malheureusement, les joueurs de l’Asec profitent d’une contrattaque pour ouvrir le score à la 92ème minute de jeu par Amed Touré qui venait juste de faire son entrée. C’est sur ce score de 1-0 que l’arbitre tunisien, Youssef Essrayri, siffle la fin de la rencontre.

Avec cette défaite à domicile, les joueurs du Stade malien de Bamako sont condamnés à faire un bon résultat à Abidjan le 23 décembre prochain, s’ils veulent obtenir leur ticket pour la phase de poule de la ligue des champions africains de football.

Nouhoum Diané, entraineur du Stade Malien de Bamako : ” Dans quelques jours, on va aller à Abidjan et croire à notre chance pour e qualifier “

“Je pense qu’on a fait un match difficile malgré qu’on s’attendait à cela de la part de l’équipe adverse. Vous savez, la première période de la rencontre était équilibrée, mais à la reprise, c’est nous qui avons produit du jeu en créant quelques occasions non concrétisées. Malheureusement, nous avons pris ce but tardif. Je pense qu’on n’a pas été efficace devant les buts sinon nous avons vraiment fait un bon match. Ils ont seulement profité d’une situation pour marquer, mais de façon globale, je pense que c’est nous qui avons fait le match. Dans quelques jours, on va aller à Abidjan et croire à notre chance de nous qualifier”.

Sadio Kanouté, milieu de terrain du Stade Malien de Bamako : ” Il reste 90 minutes à jouer et nous allons tout faire pour faire un bon résultat à Abidjan “

“On est très déçu ce soir, mais rien n’est fait.Il reste 90 minutes à jouer et nous allons tout faire pour faire un bon résultat à Abidjan. Pour la rencontre, nous savons qu’on allait faire avec un gros calibre qu’est l’Asec d’Abidjan. Nous avions toutes les chances de notre côté afin de faire un très bon résultat à Bamako, mais malheureusement, nous avons été battus. Nous allons essayer de voir avec le coach et de nous donner à fond pour pouvoir obtenir notre qualification lors du match retour dans quelques jours”.

Amani Yao César, entraineur de l’ASEC d’Abidjan : ” Vous savez, le football est fait de réalisme et d’efficacité et c’est ce que nous allons essayer de faire à Abidjan “.

“On était venu à Bamako dans l’optique de faire un bon match et tactique. Nous avons très bien défendu devant une belle équipe du Stade malien de Bamako. Au match aller, notre objectif était de ne pas encaisser et si l’occasion se présentait, de marquer. Dans l’ensemble, je pense que c’est bon à prendre même si rien n’est fait parce que dans 8 jours nous allons rencontrer la même équipe. Vous savez, le football est fait de réalisme et d’efficacité, le système ne veut rien dire, il faut seulement être efficace pour chercher à marquer un but de plus que l’adversaire et c’est ce que nous allons faire à Abidjan”.                     

                     Mahamadou TRAORE

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here