Le PGAGE enregistre des résultats significatifs pour son exercice 2018

Le Projet Génération d’Avantages Globaux pour l’Environnement (PGAGE) a organisé, le vendredi 21 Décembre 2018, la 2è session de son Comité de pilotage à l’hôtel El farouk. Cette session était placée sous la présidence du Ministre de l’Environnement et de l’Assainissement qui s’est fait remplacé par Mme Haidara Fatoumata K. Denon. Elle était accompagnée pour la circonstance par les représentants du PNUD et de l’AEDD.

Les travaux de cette session du comité de pilotage ont commencé par la présentation de l’état de mis en oeuvre des recommandations du 1er comité de pilotage et l’état d’exécution des activités pour le compte de l’année 2018.

Les participants à cette session ont unanimement salué les résultats obtenus par le PGAGE pour son exercice 2018. Ils ont encouragé les responsables à rester sur cette lancée afin d’obtenir l’objectif visé par le projet en question.

Les activités de ce projet s’articule autour de trois composantes. Les résultats auxquels le projet est parvenu au cours de cette années2018 porte entre autres sur :
- l’information des acteurs nationaux, régionaux, locaux et communaux sur le projet et l’identification de 8 communes d’intervention;
- la réalisation de trois études (l’évaluation des capacités de SNGIE), l’inventaire des systèmes d’information, l’identification des utilisateurs potentiels) pour le renforcement le SNGIE;
- le renforcement des capacités des points focaux du SNGIE et des conventions de Rio à travers une session d’information et de formation;
- l’organisation d’un atelier pour la révision des indicateurs et des métadonnées environnementaux et ceux relatifs aux trois conventions pour leur prise en compte dans la base de données du SNGIE;
- la création de synergie entre les points focaux des trois conventions
- L’élaboration d’outils pour la prise en compte de la dimension des trois conventions (Changement climatique, diversité biologique, lutte contre la désertification) dans la planification.
- Le renforcement de capacité des acteurs nationaux et locaux sur l’outil de planification, les trois conventions de Rio, les avantages sur le plan national et mondial.

En terme de perspectives, le projet compte renforcer le Système Nationale de Gestion d’Environnement à travers:
- la formation des points focaux/suppléants,
- la dotation de SNGIE de matériel pour les points focaux (les producteurs et fournisseurs en matériels informatiques et connexion internet); contribuer à l’amélioration de SNGIE.
- La contribution à amelioration du SNGIE
- Le renforcement des capacités des différents organisations à utiliser et intégrer les indicateurs environnementaux, mondiaux dans la planification du développement régional afin d’atteindre les objectifs des conventions mondiales sur l’environnement au niveau régional et local.

Le PGAGE vise d’autres perspectives qui sont:
- Renforcer les capacités institutionnelle afin de planifier, financer et mettre en oeuvre le processus de développement décentralisé qui contribue à la mise en oeuvre des recommandations des conventions de Rio et génèrent des avantages pour l’Environnement sur le plan mondial.

- Réviser les plans de développement locaux (PDSEC) qui seront mis à jour selon la série de manuel en vue d’appuyer des stratégies au titre des conventions de Rio;
- Evaluer les avantages pour l’environnement sur le plan mondial liés à la mise en oeuvre des plans et programmes modifiés;

- Renforcer les capacités de l’AEDD comme structure de coordination et de dialogue pour la gestion de l’environnement au Mali;
- Créer et maintenir le dialogue instauré avec les partenaires nationaux (notamment le secteur privé) et internationaux pertinents pour la création du fonds national pour l’environnement.

Cette deuxième session du comité a déploré le non respect des engagements financiers de l’Etat dans la mis en oeuvre du PGAGE car la contribution de l’Etat n’a pas pu être mobilisée pour l’exercice 2018, et l’Etat n’a donné aucun engagement pour honorer sa participation financière pour l’exercice 2019 du projet.

L’objectif de l’organisation de cette 2è session du PGAGE a été atteint selon les participants car cette session a permis de présenter l’état de mise en oeuvre des recommandations du 1er comité de pilotage, examiner l’état d’exécution des activités et le rapport financier de 2018; Valider le Plan d’Action et le Budget annuel 2019 relatifs aux activités du projet.

Fsanogo/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here