Reglement de compte au sein de la Douane: L’ex DG Modibo Kane Kéita à la manœuvre !

6

Ayant sûrement compris que celui qui a la mainmise sur la douane s’assure une prospérité dans les affaires, l’ex DG à la retraite, Modibo Kane Keita, reconverti en opérateur économique, a décidé de prendre sa revanche sur certains cadres proches du président de la République et du DG sortant, Ali Coulibaly. A la suite de l’arrivée de l’un de ses lieutenants à la tête de la douane, il s’est fixé comme objectif de balayer tous les cadres qui empêchent ses produits de rentrer librement dans le pays.
L’inspecteur général Modibo Kane Keita, Directeur Général de la douane
Après le départ du DG Ali Coulibaly, c’est le clan d’un ancien directeur général de la douane qui dicte sa loi au détriment des intérêts de toute une nation. Selon plusieurs sources dignes de confiance, ce n’est plus le nouveau patron qui gère la douane, mais un ex DG, dont il est le porteur de procuration.

Connu pour avoir profité de sa position pour s’enrichir sur le dos de l’économie nationale, son nom est cité dans plusieurs dossiers d’exonérations et de fraude à ciel ouvert au sein de la douane. Confiné pendant tout le temps du sortant Aly Coulibaly, il se retrouve désormais au centre d’un véritable réseau de fraude fiscale et de règlement de compte avec la nomination du nouveau DG.

Pour avoir la mainmise totale sur tous les services de la douane, il vient, par l’intermédiaire du tout nouveau directeur, d’installer ses hommes de mains au niveau de tous les services stratégiques. Plus que jamais, l’économie malienne est en danger. C’est dire que, si jamais le président et son gouvernement ne prennent pas les choses en mains, très bientôt le FMI et la Banque mondiale fermeront les robinets car l’économie malienne, déjà malade, sera dans le comma. Aujourd’hui, Mobibo kane Keita fait parti des hommes les plus riches de la sous région. En plus du pétrole qu’il contrôle déjà au Mali, il serait promoteur de plusieurs grandes universités et usines dans presque toute la sous région. Sa volonté de contrôler l’ensemble des corridors justifie le grand chamboulement sans discernement orchestré par le DG Doukara. L’Etat le laissera-t-il faire ?

A suivre !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here