Rassemblement pour le Mali : Diarrassouba conquiert Banamba pour son parti

Le député élu à Dioïla, Mamadou Diarrassouba, porte un coup dur à l’ASMA, URD et Parena à Banamba. Le maire de cette ville et plusieurs conseillers des trois partis viennent de virer au Rassemblement pour le Mali (RPM).

 

La ville de Banamba est désormais acquise par le parti au pouvoir. A l’actif du député Mamadou Diarrassouba, président de la Fédération régionale de Koulikoro du RPM, le maire de Banamba, Baye Simpara et plusieurs de ses conseillers ont déposé armes et bagages au parti du tisserand. A l’occasion de la 5e conférence régionale du RPM de la 2e région, tenue le samedi 22 décembre 2018 à Banamba, les adhérents ont été présentés aux membres du bureau politique national du RPM avec à leur tête le Dr Bocary Tréta. Le président du RPM a salué l’efficacité de Mamadou Diarrassouba dans la région de Koulikoro comme sur le plan national pour la mobilisation pérennante des militants et surtout l’extension du parti à d’autres personnes. « C’est la première conférence régionale après la présidentielle. Cela démontre l’engagement constant de Diarrassouba à faire bouger les choses », a soutenu Dr Tréta. L’ancien ministre du Développement rural a instruit l’organisation rapide d’une cérémonie officielle d’adhésion Pour Baye Simpara et ses conseillers. « Je reviendrai à Banamba pour la circonstance », promis le président du RPM.

Une revanche, mais pas à la hauteur 

La récupération du maire de Banamba et surtout ses conseillers parmi lesquels les cadres locale de l’ASMA-CFP est en quelque sorte une victoire pour la Fédération régionale du RPM de Koulikoro sur le parti du Premier ministre et celui du chef de file de l’opposition. Dans cette région, le parti du président de la République a perdu 7 députés sur les 18 qu’il comptait à Koulikoro. Les députés démissionnaires ont renforcé notamment les rangs l’ASMA, du PMP de Hadi Niangadou, ADP-Maliba et l’URD.

Même s’il est conscient que les conseillers communaux n’ont le même poids politique que les députés, le président de la fédération régionale de Koulikoro considère Baye et ses collaborations comme des gros calibres pour affronter la bataille du référendum.

Pour lui, les conseillers communaux sont les chevilles ouvrières d’un parti parce qu’ils sont en contact permanant avec la base. « Nous vous accueillons avec fierté et à bras ouvert. Il n’y a pas de nouveaux et anciens militants au RPM. Nous sommes tous les mêmes », a rassuré Mamadou Diarrassouba. Le cadre le plus influent du parti au pouvoir, l’ami de longue date du président IBK sonne l’heure de la mobilisation pour soutenir les projets du chef de l’Etat. « Nous devrions être unis autour de la vision du président IBK qui est la concrétisation du projet de société de notre parti. Nous avons deux tâches importantes maintenant : la remobilisation des militants et l’occupation du terrain », a insisté le premier questeur de l’Assemblée nationale. Le patron du RPM de la 2e région entame ainsi une tournée dans tous les cercles pour galvaniser les troupes.

M. Diallo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here