Association Ami 2CV-Mali Baby : Le 70e anniversaire du célèbre véhicule célébré à Bamako

1

Le véhicule 2CV communément appelé « Baby » a 70 ans d’existence. L’association Ami 2CV-Mali Baby a célébré avec faste cet avènement à travers une séance de parades dans le District de Bamako accompagnée d’une conférence débat déroulée  au Mémorial Modibo Kéïta sous la présidence de Sidi Lamine Dembélé dit Jules,  Président de l’association Association Ami 2CV-Mali Baby.

Présenté pour la première fois au salon de l’automobile français, le 7 octobre 1948, la voiture 2CV a  ses 70 ans d’existence, le 7 octobre 2018.

Les propriétaires et amateurs de 2CV communément appelé Baby ont  soufflé  avec faste ses 70 bougies.

Les festivités ont démarré par une parade à travers la ville de Bamako pour parler de la jeunesse éternelle de la 2CV appelée «KORO BABY».

La parade a laissé la place à la conférence sur l’historique de la création de cette marque de véhicule.

L’Histoire retiendra que Pierre Boulanger, Président Directeur Général de Citroën, et le Président de la République Française de l’époque, Son Excellence Vincent Auriol ont présenté la dernière-née de la forme du quai de javel : la 2CV !

Cette voiture a été conçue à l’origine pour circuler sans difficultés et par tous les temps sur les mauvaises routes de campagnes. Dans les cahiers de charges remis au Bureau des études de l’entreprise Citroën, il est écrit que la 2CV doit pouvoir faire un champ laboure  avec le coffre rempli de paniers sans casser un seul. Au début les euchites se contentaient de traverser la France et franchir sans difficultés ni  mettre à rude épreuve les mécaniques.

La 2CV a fait son entrée au Mali avant l’Indépendance. Des hautes personnalités vivantes comme décédées l’ont utilisée à l’image du père de notre Indépendance nationale, Modibo Kéïta.

Sur les avantages qu’offre cette marque de véhicule,  des propriétaires de 2CV ont témoigné. Son  premier avantage est d’ordre économique : 6 à 6,5 L de carburant pour 100 km ; il y a aussi le confort et le prix de la vignette qui est de 7000 FCFA. Ce sont là des raisons avancées par les usagers de ce véhicule qui a fait la pluie et le beau temps. En 2000, leur nombre était estimé à 307 véhicules.

La seule fausse note est le manque de pièces de rechanges. Pour changer une pièce usée, il faut passer des coups de fils aux vendeurs de pièces détachées.

Pour pallier à ce manque de pièces de rechanges, l’Association sollicite auprès des autorités compétentes  et opérateurs économiques spécialisés la mise à disposition de magasins de vente de pièces détachées en vue de faciliter le travail aux propriétaires de 2CV.

Notons que l’Association Ami 2CV-Mali-Baby,  a tenu son Assemblée Générale, le 30 avril 2017, ici à Bamako. L’association existe au Sénégal, au Burkina Faso, au Togo, au Bénin et au Mali. Vivement la prochaine édition !

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here