Implication citoyenne via les technologies : Vers une communauté Civic-Tech

2

Sous l’impulsion de Jokkolabs, des activistes, des blogueurs, et des startups étaient en conclave la semaine dernière à Bamako en vue de réfléchir à la création d’une communauté des Civic-Tech au Mali. C’était à la faveur du 1er festival Civic-Tech Africa.

 

Il s’agissait pour les responsables de Jokkolabs, à travers ce festival, de réunir les acteurs de la Civic-Tech et créer des liens entre les parties prenantes afin de sensibiliser le public à l’importance de la Civic-Tech ; d’identifier des solutions innovantes et leur ouvrir des opportunités inédites pour faire naître de nouveaux acteurs de la Civic-Tech des coalitions en vue de créer une communauté qui perdurera après le festival.

“Les Civic-Tech sont développées autour des concepts comme l’ouverture et la transparence du gouvernement et des autorités locales, la facilitation du processus de vote, la cartographie et la visualisation des données publiques, la participation à l’élaboration des lois et des décisions gouvernementales et aussi la participation citoyenne au développement des réseaux sociaux”, a expliqué Seydou Sy, coordinateur de Jokkolabs. Et de marteler que la Civic-Tech Festival est un rassemblement de différents acteurs formant la communauté Civic-Tech.

“Les participants se rassemblent simultanément dans plusieurs pays pour échanger sur leurs expériences, leurs besoins, leurs attentes et s’enquérir d’une vision 360 des acteurs, des initiatives et des dynamiques qui contribuent à améliorer la vie quotidienne des citoyens et des communautés”, a souligné M. Sy.

“Par l’usage des téléphones mobiles ou de plateforme web, des initiatives se sont démultipliées en Afrique, dans le cadre d’un vaste mouvement de mobilisation et de démocratisation des communautés. Elles répondent à une forte volonté de la jeunesse de devenir des citoyens actifs et de contribuer à améliorer la vie de leur communauté”, a-t-il ajouté.

Et le coordonnateur de Jokkolabs d’indiquer que c’est dans cette perspective d’accélérer la dynamique du changement positif que Jokkolabs a organisé ce premier festival Civic-Tech Africa, mêlant conférences, ateliers, discussions, networking autour de réflexions collectives pour donner de la visibilité aux acteurs de la Civic-Tech et leur permettre d’entamer des dynamiques collectives.

Oumar B. Sidibé

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here