SYNTADE : La légitimité de Yacouba Katilé contestée par la Sag-Syntade

Sur le plateau de l’émission “Foroba Baro” de Renouveau TV et FM, le secrétaire général de la section de l’administration générale du Syndicat national des travailleurs des administrations d’Etat (Sag-Syntade), Khêfing Kanté, dénonce des violations des textes dans l’organisation du 13e congrès de leur syndicat national et rejette ses résolutions.

Les résolutions du 13e congrès du Syndicat national des travailleurs des administrations d’Etat (Syntade) est contestée par la Sag-Syntade. Ce dernier reproche au secrétaire général sortant, Yacouba Katilé, le tripatouillage des textes pour se maintenir au poste du secrétaire général du Syntade. Une accusation qui n’est toujours pas démentie par l’intéressé ou ses alliés près d’un mois après le clash.

“Nous avons juste dénoncé des violations des textes depuis notre conférence de presse du 29 novembre dernier, pas autre chose. Mais jusqu’à présent il n’y a personne qui a pu démentir cette affirmation. Notre position reste la même, il n’y a pas eu de congrès et le camarade Yacouba Katilé n’a pas été élu et ne peut plus prétendre diriger notre centrale”, a précisé Khêfing Kanté. Avant d’ajouter que “Yacouba Katilé n’est pas légitime et que le Syntade n’a aucun bureau pour le moment”.

A l’en croire, les articles relatifs à la convocation du congrès, la désignation des délégués et la convocation du conseil national ont été violés. Il a aussi précisé que le président sortant n’a pas communiqué à temps l’ordre du jour qui devait être transmis aux sections nationales et aux divisions locales un mois à l’avance et les rapports du bureau exécutif sortant deux mois auparavant. Ce qui n’a pas été faits par Katilé et son équipe, selon le secrétaire général de la Sag-Syntade. “Nous ne sommes contre personne, notre combat n’est pas pour juger ou critiquer le bilan de Katilé au Syntade, mais nous nous battons pour le respect des textes au sein de notre organisation syndicale”, a-t-il précisé.

La situation de la CMSS, un faux problème

Le rôle joué par le secrétaire général de Sag-Syntade, dans la mise en place du bureau du comité syndical de la Caisse malienne de la sécurité sociale (CMSS), a été évoqué au cours du débat. Selon M. Kanté, il n’a rien à se reprocher car, il a fait son travail d’observateur conformément aux textes. Il a tout d’abord précisé qu’ils ont été mandatés (lui et Bréhima Diabaté) par le secrétaire général du Syntade à l’époque, Yacouba Katilé, avant de donner plus de détail sur le cas de la CMSS.

“Nous avons été mandatés par Katilé lui-même, conformément à nos textes, pour superviser le renouvèlement des bureaux des différents comités syndicaux de la Sag-Syntade. Nous avons tout fait ensemble, mais malheureusement, Bréhima Diabaté, s’est absenté à la mise en place du bureau de la CMSS. Lorsque je lui ai demandé la raison de son absence, il m’a juste dit qu’il a oublié l’événement”, s’est défendu Khêfing Kanté.

Quant à la question relative à son soutien au secrétaire général élu de la CMSS, lors de l’élection, l’invité de “Foroba Baro” a tout simplement démenti ces rapportages. “Ils m’ont taxé de soutenir Modibo Yattara. Ce qui était faux, car à ce moment j’avais la lettre de démission de Thierno Madani Thiam, que je pouvais monter au cours de la conférence pour le disqualifier, ou même la donner à celui qu’il croit que je soutenais. Mais, je ne l’ai pas fait car, je ne soutenais personne”, a-t-il expliqué.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here