43ème session du conseil d’administration de l’Office du Niger : Les chiffres au vert

Etablissement public à caractère industriel et commercial, l’Office du Niger a tenu la 43ème session ordinaire de son conseil d’administration, le jeudi décembre dans la salle de conférence de l’établissement à Ségou.  La cérémonie était présidée par le président directeur général de l’Office, Mamadou Baré Coulibaly, en présence des administrateurs venus de différentes structures concernées.

L’ordre du jour de cette importante session portait sur neuf points essentiels notamment, l’examen et l’adoption du procès-verbal de la 42ème session ordinaire du 17 juillet 2018, l’examen du bilan de la campagne agricole 2017-2018, l’examen du bilan du bilan d’exécution du programme annuel d’entretien du réseau hydraulique exercice 2017-2018 au 31 décembre 2017, la présentation du point d’exécution des travaux du programme annuel d’entretien du réseau hydraulique au 30 novembre 2018, la présentation de la synthèse de la campagne agricole 2018-2019, le point de l’évaluation au 30 novembre 2018 pour information, l’examen du plan agricole 2019-2020, l’examen du programme annuel d’entretien des infrastructures hydrauliques exercice  2019, l’examen du projet de budget exercice 2019 ainsi que la présentation de la situation des projets et programmes pour information.

Après la vérification des mandats, le PDG  de l’Office du Niger, Mamadou Baré Coulibaly, au nom des l’ensemble des personnels de l’établissement  a profité de cette tribune pour présenter ses meilleures  vœux  de l’année 2019 avant de rentrer dans le vif du sujet en évoquant les quelques difficultés. Selon lui, la campagne agricole 2017-2018 a été marquée par une pluviométrie faible soldée par quelques difficultés dans la fourniture de l’eau d’irrigation aux producteurs dans certaines zones, notamment Ké-Macina et Kouroumari. S’agissant la livraison des intrants agricoles, le PDG a confirmé  que les intrants agricoles, notamment l’engrais subventionné, ont été délivrés aux producteurs dans le délai requis et en quantité suffisante. Pour répondre aux attentes du programme gouvernemental et de faire face à la sécurité alimentaire et économique, le bilan définitif de la campagne agricole donne des résultats encourageants, a-t-il indiqué. A ses dires, les cultures principales font ressortir les résultats suivants : 754 225 tonnes de riz paddy, 235 746 tonnes pour l’échalote/ oignons, 33 307 tonnes de pomme de terre.

Au titre de la campagne agricole 2018-2019, la superficie totale mise en valeur en riziculture est de 125 333 hectares sur une prévision totale de 144 943 hectares, soit un taux de réalisation 86,447 %, a précisé notre interlocuteur. Quant au plan de campagne agricole 20119-2020, les responsables de l’Office certifient de relever le défi et fixent les objectifs suivants : la superficie à emblaver en riz est de 140  220 hectares pour une production attendue de 873774 de tonnes de riz paddy et 11 138 hectares maraîchères pour toutes spéculations confondues pour une production attendue de 321 990 tonnes. Il a annoncé que les 5959 hectares de diversification, toutes spéculations confondues, produisent au total 112 122 tonnes. Il est équilibré en emplois et en ressources à hauteur de 25,764 859 milliards de franc CEFA, a-t-il ajouté. Avant de terminer ses propos, le PDG  a salué les efforts du gouvernement à travers le chef de l’Etat, S E Ibrahim Boubacar Keita pour avoir alloué 15% du budget national pour développement du secteur agricole. Pour boucler, il a invité les administrateurs à une analyse critique et minutieuse des documents afin de dégager les suggestions pertinentes permettant à l’office du Niger d’atteindre ses objectifs.

Yacouba Dembélé

 Envoyé spécial à Ségou

 

Office du Niger

Mamadou Baré Coulibaly, un visionnaire aux commandes

Dans l’espoir de répondre aux besoins des populations et lutter contre l’insécurité alimentaire, les prévisions de l’équipe dirigée par le PDG de l’Office du Niger, à travers le département de l’agriculture, pointent à l’horizon.   

43ème session du conseil d’administration de l’Office du Niger : Les chiffres au vert
Dr. Mamadou M’Baré Coulibaly, PDG Office Niger

Le travail d’hercule de l’équipe dirigée par le PDG  de l’Office du Niger, Mamadou Baré Coulibaly, continue à émerveiller le citoyen lambda. Toute chose qui n’est pas fortuite. Pour preuve, depuis son arrivée à la tête de l’Office, les actions se concrétisent davantage. Cela, grâce à une dynamique  visionnaire forgeant les efforts afin d’aboutir à un meilleur résultat.

Ainsi, le plan de la campagne agricole 2019-2020 est élaboré dans un contexte favorable marqué par l’engagement des plus hautes autorités du pays à travers l’octroi à l’agriculture de plus en plus de 15¨% du budget national. Le maintien du prix de l’engrais subventionné à 11000 FCFA le sac de 50 kg, la mise en œuvre d’une politique  de subvention des équipements agricoles au bénéfice des exploitants agricoles. Sa mise œuvre permettra de déjouer l’insécurité alimentaire persistance de l’Office du Niger, entrainant un sentiment de peur généralisée et une faible mobilité des exploitants agricoles et des agents d’encadrement.

L’objectif est de renforcer la contribution de l’Office du Niger à la réalisation de la souveraineté alimentaire et nutritionnelle du pays. A cet effet, pour permettre à l’office d’atteindre cet objectif, il s’agira de mettre un accent majeur sur l’accélération du rythme des aménagements, notamment la maintenance des réseaux hydrauliques, l’identification et la diversification des productions, la mécanisation agricole, la promotion et l’intégration des chaînes de valeur des productions végétales et animales. C’est pourquoi débout comme un seul homme, l’équipement dirigée par le PDG Mamadou Barré Coulibaly, a prévu en matière d’aménagements et de réhabilitation, 4401 hectares d’anciens périmètres et d’aménager 4230 hectares nouveaux dont 1730 au cours de la campagne 2019-2020.

En matière de gestion de l’eau et de maintenance des infrastructures hydrauliques, la réalisation de différentes activités prévues dans le programme annuel d’entretien pour un montant de 5 391 258 495 FCFA, permettra d’améliorer l’efficience du réseau et fournir un bon service de l’eau aux exploitants. Ce n’est pas tout. En riziculture, les objectifs de superficies de la  campagne 2019-2020 est de 140 220,74 ha dont 1 275 777,74 ha en saison et 12 643 hectares en contre-saison pour une production attendue de 873 774,23 tonnes de riz paddy avec un rendement moyen de 6,23 tonnes/hectare dont 6,32t/ha en saison d’hivernage et 5,37 t/ha en contre-saison.

En cultures maraichères et diversification, il est prévu de mettre en valeur, toutes spéculations confondues, 17097 hectares pour une production de 434 112 tonnes. L’échalote, la spéculation  maraichère  8210 hectares pour une production de 275725 tonnes. Pomme de terre 1880 ha pour une production de 65800 tonnes. La maïsiculture 1880 ha pour une production de 65800 tonnes pour une production de 11 255 tonnes.

En pisciculture, il est attendu une production de 1 722 ,6 tonnes de poissons frais provenant de  l’exploitation de cages flottantes de 325 étangs piscicoles, 40 hectares de rizi-pisciculture, 123 mares.

Dans le domaine de l’élevage, il est prévu également 39 465 têtes en embouche bovine, 27 052 têtes en embouche ovine, 632 600 litres en production laitière. S’agissant de l’aviculture, 2 550 poulets de chair, 2 200 pondeuses pour une production de 594 000 œufs est également prévu, telles sont entre autres les grandes actions visées par l’Office du Niger courant 2019-2020.

 

Yacouba Dembélé 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here