Hamadoun Konaté : Au four et au moulin pour traduire la vision du développement social du président IBK

S’il y a un ministre qui se bat pour mettre en pratique le projet de société du chef de l’Etat, c’est bien le chef de département de la Solidarité Hamadoun Konaté.

Sur le développement social au Mali, des grandes actions sont réalisées ou en cours de réalisation un peu partout dans notre pays. Du Programme d’urgence pour la relance du développement des régions du Nord (PURD-RN) à l’assistance et au soutien aux victimes des inondations en passant par l’organisation réussie du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le ministre Hamadoun Konaté est au four et au moulin. Retour sur les actions phares de l’homme qui continue d’apporter un peu plus à l’action gouvernementale.

Entamé depuis 2016, le PURD-RN a offert plusieurs véhicules et matériels de bureau aux régions du Nord afin d’assurer la présence effective des pouvoirs publics. Il a pour but de rechercher la paix et d’assurer un meilleur cadre de vie aux populations affectées par la crise.

En 2017, environ 19 véhicules de marque Toyota composés de 18 pick-up double cabine et d’une station wagon V8, d’une valeur totale de 453,7 millions de F CFA provenant entièrement du budget national, ont été remis aux autorités administratives de la région de Tombouctou dans le cadre du PURD-RN par le ministre Hamadoun Konaté à son collègue de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf. D’autres donations similaires ont été faites pour les régions de Gao, Ménaka et Taoudéni en véhicules et motos.

Pour le ministre Konaté les équipements roulants et autres remis à ces régions du Nord visent non seulement à relancer et à concrétiser la présence effective de l’administration mais aussi permettra de mettre réellement en marche le processus de développement et une bonne mobilisation de l’ensemble des acteurs impliqués à cette perspective.

Il faut noter que le PURD-RN couvre les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudéni. Il a pour objectif d’accélérer le développement des zones d’intervention sévèrement affectées par la crise sécuritaire.

Pour cette mission, un budget total de 100 milliards de F CFA est consacré au PURD-RN dont la deuxième phase a coûté 33 milliards de F CFA, financés par le budget national et la troisième un peu plus.

Au titre des deux premières phases, le PURD-RN a inscrit à son actif quelques réalisations dont des nouvelles constructions ou la réhabilitation d’infrastructures dans les zones d’intervention.

Dans la région de Tombouctou, le PURD-RN a réhabilité 26 bâtiments publics dont le bureau du préfet, 3 logements du préfet et de son adjoint, 14 directions régionales, 7 logements pour directeurs régionaux et un centre de santé de référence (CS-Réf).

A Gao, il a réhabilité 17 bâtiments dont celui du gouvernorat, 6 logements pour le gouverneur et les membres de son cabinet, 7 directions régionales et 3 logements pour des directeurs régionaux.

Au niveau de la région de Kidal, les réalisations ont concerné le gouvernorat et la quasi-totalité des directions régionales des services techniques. De façon générale, dans toutes les régions du Nord, les bâtiments administratifs ont été réhabilités et équipés.

L’implication des hautes autorités maliennes dans le développement socio-économique des régions du Nord du Mali et les actions qu’elles ne cessent de mener pour ce faire sont innombrables et continuent malgré tout à consolider la cohésion sociale afin de donner un meilleur cadre de vie à tous en encourageant et facilitant le retour des réfugiés.

Parallèlement un autre combat est mené par le ministre Konaté sur le développement social de toutes les couches au Mali. Dans cette optique, pour la protection des enfants orphelins, l’Office national des pupilles en République du Mali (Onapuma) a été créé par la loi n°2018-011 du 12 février 2018 dont sa première session du conseil d’administration a été tenue le lundi 29 octobre dernier.

L’Onapuma prenant en compte les pupilles de la nation et les pupilles de l’Etat qui sont des enfants mineurs dont l’un des deux parents ou le tuteur légal est le personnel des forces armées et de sécurité et autres corps paramilitaires. Aussi, des fonctionnaires et agents de l’Etat et tout autre citoyen morts, portés disparus, déportés ou se trouvent du fait de ces évènements, dans l’incapacité de pouvoir à leurs obligations et charges de famille à l’occasion de guerre, conflits armés ou opérations de maintien de la paix ou de sécurisation ; exécution de mission, de service commandée ou de service public.

En octobre dernier sous le leadership du ministre Konaté, la célébration du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion a eu un franc succès conformément à son thème “la solidarité, une responsabilité citoyenne en République”.

A cela s’ajoutent les bonnes actions d’assistance et de soutien apportées aux populations victimes d’inondations pendant l’hivernage, à Ménaka, Tombouctou, Niono, Kirina, Kalabancoro et autres localités dans le pays profond.

En somme, pour de nombreux observateurs avertis, les questions de développement social au Mali n’ont jamais été aussi accentuées que ces dernières années. Preuve que le département sous la direction du ministre Konaté continue de combler l’attente des Maliens dans le besoin.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here