Lutte contre la corruption au Mali : Le Gouvernement IBK, un mauvais exemple !

La corruption est un mal qui gangrène notre société. Des cas de surfacturations à outrance sont monnaie courante au Mali. Un pays qui, selon des observateurs n’est pas un pays pauvre, mais plutôt mal gouverné. Il y a quelques semaines, le ministre Safia Bolly lançait une croisade contre la corruption.

Le Chef du Gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga a saisi cette occasion pour annoncer certaines mesures en vue d’éradiquer ou à défaut atténuer les effets de la corruption au Mali.

«La stratégie mise en place par la ministre consiste à faire en sorte que toutes les composantes de notre société s’approprient cette lutte, s’y engagent parce que nous sommes tous concernés individuellement et collectivement. Parce que nous sommes concernés dans ce sens que chacun d’entre-nous à quelque niveau qu’il soit doit faire en sorte de ne pas être tenté ou de pas céder à la tentation. Dans la mesure où nos vies peuvent être impactées et sont impactées par les effets de la soustraction frauduleuse des ressources publiques parce que cela compromet beaucoup d’investissements. C’est une stratégie qui vise une certaine exclusivité pour que tous les citoyens se sentent concernés. Dans tous les cas, c’est un phénomène qui ne peut passer que par les citoyens à quelque niveau qu’ils soient. Donc, ils ne peuvent pas témoigner, dénoncer et combattre ce phénomène, tous les efforts et toutes les attentes légitimes qu’ils ont vont être complètement déçus. Au niveau du gouvernement, la ministre SafiaBolly a proposé un certain nombre d’actions qui vont démarrer l’année prochaine. Elles consisteront d’abord à moraliser, à rationaliser la dépense publique».

Et pourtant, ce même orateur a été cité dans l’affaire «Achat d’armement des militaires» et accusé du détournement de plusieurs milliards F CFA ; Et à présent, il n’a été blanchi. Alors, lorsque ce dernier s’érige en donneur de leçon, alors c’est le comble. Comme pour dire que le gouvernement SBM est très mal placé.

Aussi, malgré la présence de plusieurs services ayant pour rôle de veiller à la bonne gestion des ressources de l’Etat rien, la situation va toujours de mal en pis. Et l’impunité est totale.

Le rapport du vérificateur est adressé annuellement au Président de la République lequel avait placé la 2ème année de son 1er mandat sous le signe de la lutte contre la corruption. Mais quelle déception !

MC

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here