Mali : Décès de l’écrivain et homme politique Seydou Badian Kouyaté

Seydou Badian Kouyaté

© koaci.com– Samedi 29 Décembre 2018 –  Seydou Badian Noumboïna, plus connu sous son premier nom Seydou Badian Kouyaté, auteur des très populaires "Sous l'orage", "Le sang des masques" ou encore "Noces sacrées" est décédé dans la nuit de vendredi à samedi dans une clinique de Bamako.

L'écrivain et homme politique malien parti l'âge de 90 ans (né en 1928, ndlr), également auteur de l'hymne national du Mali, était médecin de formation.

Celui qui avait changé de nom en 2009 en empruntant celui d'un village du cercle de Macina, fut ministre sous Modibo Keïta, premier président malien (1960-1968, ndlr) avant d'être arrêté puis déporté à Kidal (nord) lors du coup d'Etat de Moussa Traoré en 1968.

Après sa libération, le panafricaniste de gauche qui, en 2012 avait émis de vives critiques contre l'intervention française au Mali (Barkahne, selon lui n'a pas permis au Mali de se débarrasser des islamistes ndlr), avait trouvé refuge au Sénégal.

En 1997, il s'était porté candidat à la présidentielle contre le président sortant Alpha Oumar Konaré avant de se retirer pour protester contre la mauvaise organisation des élections.

Dans son premier roman "Sous l'orage", sorti en 1957 et au programme dans plusieurs collèges et lycées d'Afrique, il relate un conflit de générations dans une Afrique tiraillée par les divergences entre jeunes et anciens.

Le dernier roman de celui qui sera sacré lauréat du Grand Prix des Mécènes aux GPAL 2017 pour l'ensemble de sa production bibliographique, "La saison des pièges", sortira en 2007.

KOACI


Source : koaci

koaci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here