Mali: six mois de prison pour le directeur de publication du journal Le Pays

Le tribunal correctionnel de la Commune 5 de Bamako a rendu, jeudi 27 décembre, son verdict dans l’affaire qui oppose le directeur de publication de l’hebdomadaire Le Pays, Boubacar Yalkouyé, à la présidente de la Cour constitutionnelle du Mali qui a porté plainte pour « diffamation » au nom de l’institution qu’elle dirige. Le journaliste a été condamné à six mois de prison, dont deux avec sursis. Ses avocats ont annoncé leur intention de faire appel.


A la barre, Boubacar Yalkouyé, drapé dans un boubou de couleur beige, écoute  silencieusement la présidente du tribunal prononcer le verdict. Le journaliste, qui se dit décidé à se battre, est sorti libre du tribunal, aucun mandat n’ayant été décerné par la juge.

L’affaire commence peu après la dernière présidentielle. L’hebdomadaire Le Pays affirme que 900 millions de francs CFA auraient été déposés sur la table pour corrompre les membres de la Cour constitutionnelle afin de valider l’élection d’un des 24 candidats de l’époque, Ibrahim Boubacar Keïta.

La présidente de la Cour porte plainte pour diffamation. Le tribunal est saisi, il demande au journaliste ses sources. Il refuse. Débat contradictoire. Les avocats de la partie adverse l’enfoncent, ceux de la défense soulèvent des exceptions et le défendent.

Après le verdict, la présidente de la Cour, dans un communiqué adressé aux journalistes, salue la condamnation du directeur de publication de l’hebdomadaire Le Pays.

De son côté, Reporters sans frontières parle d’une sanction « complètement disproportionnée ».


Par RFI Publié le 28-12-2018 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here