Asamoah Gyan réagit à la rumeur de sa faillite

16

L’international ghanéen évoluant dans le club turc de Kayserispor, Asamoah Gyan, a réagi vendredi, à travers un tweet amusé, aux rumeurs relayées par des médias locaux et anglais, annonçant qu’il serait en faillite.

Depuis plusieurs semaines, la santé financière de Gyan fait l’objet de nombreuses rumeurs qui n’ont pas manqué de parler d’une « décente aux enfers » de l’ancien joueur du Stade Rennais et de Sunderland. Transféré en 2017 à Kayserispor, le capitaine du Ghana n’aurait plus été payé depuis plusieurs mois, rapporte le site MyNewsGh, qui cite l’ancien Black Cat : « Tout ce que j’ai, vous pouvez le voir sur mon compte, qui indique 660 euros. » Une information difficile à confirmer selon le média ghanéen.

S’il est vrai que le club qui l’a recruté en 2017 peine à remplir peine depuis des mois à lui verser son salaire, l’attaquant n’est pas, le capitaine des Black Stars et le meilleur buteur de l’histoire de la sélection ghanéenne de football n’est pas pour autant fauché ainsi que des médias comme Mirror Footbal et The SunFootball ont voulu le faire croire. Sur son compte Twitter, Asamoah Gyan a réagi, à 14 h 47min, par cette phrase suivie de nombreux émoticônes hilarants et aimée par plus de huit cent followers : « Thanks to @MirrorFootball and @TheSunFootball for the hype » (« Merci à @MirrorFootball et @TheSunFootball pour le tapage médiatique »).

Le site MyNewsGh, indique également que le joueur ne donne plus de nouvelles à sa femme (dont il a eu trois enfants), suite au coup de cœur qu’il aurait eu il y a quelques mois pour une certaine Nina Atalah, ancienne petite amie de l’ancien capitaine de l’équipe nationale du Ghana, Stephen Appiah.
Vraie ou fausse, cette information a aussi fait le tour de la toile où l’on attend un autre tweet du footballeur pour la confirmer au la démentir. Et cette fois, on se le demande, avec quels émojis ?

L’international ghanéen évoluant dans le club turc de Kayserispor, Asamoah Gyan, a réagi vendredi, à travers un tweet amusé, aux rumeurs relayées par des médias locaux et anglais, annonçant qu’il serait en faillite.

Depuis plusieurs semaines, la santé financière de Gyan fait l’objet de nombreuses rumeurs qui n’ont pas manqué de parler d’une « décente aux enfers » de l’ancien joueur du Stade Rennais et de Sunderland. Transféré en 2017 à Kayserispor, le capitaine du Ghana n’aurait plus été payé depuis plusieurs mois, rapporte le site MyNewsGh, qui cite l’ancien Black Cat : « Tout ce que j’ai, vous pouvez le voir sur mon compte, qui indique 660 euros. » Une information difficile à confirmer selon le média ghanéen.

S’il est vrai que le club qui l’a recruté en 2017 peine à remplir peine depuis des mois à lui verser son salaire, l’attaquant n’est pas, le capitaine des Black Stars et le meilleur buteur de l’histoire de la sélection ghanéenne de football n’est pas pour autant fauché ainsi que des médias comme Mirror Footbal et The SunFootball ont voulu le faire croire. Sur son compte Twitter, Asamoah Gyan a réagi, à 14 h 47min, par cette phrase suivie de nombreux émoticônes hilarants et aimée par plus de huit cent followers : « Thanks to @MirrorFootball and @TheSunFootball for the hype » (« Merci à @MirrorFootball et @TheSunFootball pour le tapage médiatique »).

Le site MyNewsGh, indique également que le joueur ne donne plus de nouvelles à sa femme (dont il a eu trois enfants), suite au coup de cœur qu’il aurait eu il y a quelques mois pour une certaine Nina Atalah, ancienne petite amie de l’ancien capitaine de l’équipe nationale du Ghana, Stephen Appiah.
Vraie ou fausse, cette information a aussi fait le tour de la toile où l’on attend un autre tweet du footballeur pour la confirmer au la démentir. Et cette fois, on se le demande, avec quels émojis ?

Auteur: http://negronews.fr – 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here