Crise politique : l’opposition et la majorité veulent renouer le dialogue

A l’ouverture du 2e congrès de l’Alliance pour la solidarité au Mali – Convergence des forces patriotique, le bureau du chef de file de l’opposition a invité l’opposition et la majorité de se retrouver “autour de la table pour sauver le Mali”. Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga se dit aussi prêt pour le dialogue avec tous les acteurs politiques.

Comme il fallait s’y attendre, l’ouverture du 2e congrès de l’ASMA-CFP a servi de tribune pour les différents bords politiques de revenir sur la situation politique du pays qui reste marquée par une crise depuis la fin de la présidentielle de juillet-août 2018. Sans entrer dans le polémique de qui a gagné et n’a pas gagné, le chef de cabinet du bureau du chef de file de l’opposition, Ibrahima N’Diaye, chef de cabinet du chef de file de l’opposition, a insisté sur le rétablissement d’un dialogue politique entre la majorité et l’opposition.

Pour sa part, le président de l’ASMA-CFP et Premier ministre a réaffirmé sa disponibilité de dialoguer avec tous les partis politique. Pour Soumeylou Boubèye Maïga, le rassemblement des acteurs politique est indispensable pour la consolidation des acquis démocratiques.

Chacun se dit prêt pour dialogue, mais reste à savoir qui fera le premier pas. Puisque l’opposition veut directement discuter avec le président IBK qui a décidé de renvoyer Soumaïla Cissé et ses camarades chez le Premier ministre.

Maliki Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here