RDC: Les vœux de Joseph Kabila à quelques heures du scrutin

A quelques heures des élections générales prévues ce dimanche en République démocratique du Congo, le président Joseph Kabila a prononcé son traditionnel discours de vœux.

Pendant la dizaine de minutes qu’a duré l’adresse à la nation de Joseph Kabila, samedi soir, aucun mot, aucune allusion sur son départ annoncé de la présidence de la RDC.

Joseph Kabila a passé en revue les principaux défis auxquels son pays fait face. Il y a d’abord celui sanitaire de l’épidémie d’Ebola qui frappe son pays. Elle avait déjà fait au 28 décembre 359 décès et elle continue de progresser, reconnaît le président congolais.

twitter

Joseph Kabila est également revenu sur le défi sécuritaire qu’il qualifie de terroriste, avant d’effleurer les problèmes économiques dus à la chute des prix des matières premières.

Au cœur de son discours, la question des élections générales prévues aujourd’hui et la démocratie. Le président congolais a appelé au calme les habitants des zones de l’est du pays, où des manifestations de protestations ont eu lieu ces derniers jours, après l’annonce par la Commission électorale nationale indépendante du report des élections dans ces régions. Aux électeurs exclus, le président Kabila a demandé de « retourner aux bons sentiments de tolérance et de patriotisme » et il leur a promis qu’ils pourraient voter pour les législatives et provinciales, dès que « les circonstances le permettront ».

Je profite de cette circonstance pour lancer un appel au civisme à nos compatriotes des régions touchées par cette catastrophes.
Joseph Kabila, président congolais

Aucune allusion dans son discours aux reports successifs des élections ni aux difficultés logistiques rencontrées. Joseph Kabila s’est plutôt réjouit de la ténue des scrutins ce dimanche. « Il n’y a pas de doute. Le RDC est (…) non seulement une République mais bien plus, une démocratie », a-t-il affirmé.

Le président Kabila s’est également félicité du fait que son pays, qui a financé à 100 % ses élections, soit « resté maître de son processus électoral », avant d’appeler au respect du rôle primordial de la Céni et de la Cour Constitutionnelle, notamment dans la proclamation des résultats.

Auteur: Rfi.fr – 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here