Le Collectif des ligues, Clubs et Associations Majoritaires de la Fédération Malienne de Football dénonce l’immixtion du Ministre des sports dans les affaires de la FEMAFOOT

5

Dans un Communiqué de presse adressé à notre rédaction le Collectif des ligues, Clubs et Associations Majoritaires de la Fédération Malienne de Football dénonce l'ingérence du Ministre des Sports Jean Claude SIDIBE dans la gestion des affaires du comité de Normalisation.

Communiqué de presse: Le Collectif des ligues, Clubs et Associations Majoritaires de la Fédération Malienne de Football

Le Collectif des ligues, Clubs et Associations Majoritaires de la Fédération Malienne de Football, informe le peuple malien et l’opinion internationale que le Comité de Normalisation (CONOR), par une lettre circulaire en date du 02 Janvier 2019 a informé les ligues régionales de la suspension du processus de démarrage du championnat national ligue 1 Orange de la saison 2018-2019 sur instruction du Ministre des Sports.

Le collectif dénonce avec véhémence l’immixtion du Ministre des sports dans les affaires de la Fédération Malienne de Football, condamne avec la dernière rigueur la volonté du Ministre des sports d’empêcher le CONOR de mener à bien le processus de normalisation du football malien et de résoudre définitivement la crise qu’il traverse.

Aujourd’hui où une lueur d’espoir commence à planer sur le football malien, suite à la réception de la sentence arbitrale du TAS du 15 Novembre 2018 et le début de son exécution par le CONOR, Le Ministre des Sports, pour des raisons partisanes, a instruit au Comité de Normalisation de surseoir à l’organisation du championnat déjà programmé.

Le collectif attire l’attention du public sportif sur les multiples communiqués contradictoires du Ministre publiés sur des papiers volants sans en-tête du département des sports qui sont de nature à décrédibiliser notre pays aux yeux de l’opinion internationale.

Tantôt, il avoue avoir demandé de surseoir et/ou de suspendre l’organisation du championnat avec seize clubs prévus par la sentence, tantôt il dit “n’avoir a aucun moment donné une instruction au CONOR”

Cette immixtion du Ministre des sports dans la gestion des affaires du CONOR en violation de la sentence, des statuts de la FIFA, de la CAF et de la FEMAFOOT aura pour conséquences:

• La non- participation de nos clubs aux compétitions africaines des clubs pour la saison prochaine
• La probable suspension aux finales des coupes d’Afrique des Nations juniors et seniors,
• La suspension de Mali par la FIFA de toutes activités liées au football.

Notre pays, le Mali doit analyser cette situation et tirer toutes les conséquences de la précédente suspension.

C’est pourquoi nous invitons le CONOR a démarrer sans délai le championnat national pour tenir les delais imposés par la CAF.

Le collectif encourage et soutient le Comité de Normalisation pour les décisions prises jusqu’ici conformément aux termes de la sentence et dans le respect strict des textes qui régissent notre football.

Bamako, le 02 Javier 2019

Le Président

Mamadou DIPA FANE
Officier de l’ordre national

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here