Agence malienne de métrologie : Des résultats appréciables, malgré les difficultés

5

Les administrateurs de l’Agence malienne de métrologie (AMAM), se sont réunis, ont tenu le 28 décembre dernier,  à l’Agence siège sis à Dialakorobougou, la 2ème session ordinaire de leur Conseil d’administration, sous la présidence du ministre du Commerce et de la Concurrence, Alhassane AG Hamed Moussa, président du Conseil d’administration. C’était en présence du Directeur général de l’AMAM, Lanssina Togola et de l’ensemble des administrateurs.

Cette 2è session était consacrée à l’examen et l’adoption du procès-verbal et des recommandations de la première session ; au rapport d’activités et d’exécution du budget 2018 ; au projet de programme d’activités et du projet de budget 2019.

Dans son mot de bienvenue, le DG de l’AMAM, a rappelé que l’année 2018, qui a été celle du démarrage des activités de l’Agence, a été un moment de rudes épreuves, à cause des difficultés auxquelles le personnel se trouvait confronté. Et qui sont, entre autres, : l’insuffisance de l’appui de l’Etat ; la non inscription de la structure au Budget spécial d’investissements(BSI) 2018 ; le manque de matériel lourd (camion étalon) pour la vérification des ponts bascules ;  le manque d’intérêt pour le bon nombre des acteurs économiques à soumettre leurs instruments de mesure à la vérification conformément aux dispositions de la loi n°2016-001 du 4 février instituant le système national de métrologie ; le manque de véhicule pour les missions de vérification et de surveillance métrologie.

Malgré ces entraves, le personnel a fait preuve, selon M. Togola, d’engagement et de détermination avec une approche pédagogique bâtie sur l’information et la sensibilisation des acteurs économiques détenteurs d’instruments de mesure et le don de soi à travers l’utilisation des véhicules privés pour les missions de terrain.

Selon le ministre du Commerce et de la Concurrence, la métrologie constitue l’un des piliers de l’infrastructure qualité dans la production des biens et de services, dans les analyses et les essais ainsi que dans les transactions commerciales.

C’est pourquoi dit-on « qu’une mesure fiable est gage de transaction équitable et de compétitivité des entreprises ».

Malgré les difficultés constatées de son démarrage, l’Agence a enregistré des résultats appréciables en 2018, marqués par la vérification de 9393 instruments de mesure, toutes catégories confondues, avec un taux de conformité de 91,88% et le jaugeage de 664 camions citernes. Pour ces résultats, le ministre a adressé ses vives félicitations à la Direction et au personnel de l’AMAM et les a exhortés à être plus présents sur le terrain et à renforcer la synergie d’action avec la DGCC.

Le ministre Alhassane, a profité l’occasion pour inviter tous les opérateurs économiques concernés à soumettre leurs instruments à la vérification de l’AMAM pendant la nouvelle campagne de contrôle métrologique qui s’étendra du 02 janvier au 31 mars 2019.

AMTouré

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here