Douane malienne : Le SNTD invite le nouveau DG à changer de fusil d’épaule

1

Le secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs des Douanes (SNTD) Issiaka Moussa Kaboré et ses membres étaient devant la presse, le samedi 05 Janvier 2019, au siège de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM). Il a fait le diagnostic des multiples maux qui sont entrain de miner la douane malienne, le point des revendications qui étaient inscrits dans leur cahier de charge tout en alertant le nouveau Directeur général Mahamet Doucara à ne pas emboiter le pas à ses prédécesseurs afin que la douane réponde aux attentes des maliens.

« Mutation arbitraire, gabegie, népotisme, clientélisme, l’injustice sont autant de maux qui sont entrain de miner la douane malienne qui soignées permettront à la douane de répondre aux attentes des maliens, générer plus de ressources et d’être un moteur de développement pour le pays des maux auxquels notre syndicat s’est attaqué et continuera de s’attaquer pour l’épanouissement des soldats de l’économie malienne ».

C’est par ces mots que le secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs des Douanes Issiaka Moussa Kaboré a entamé ses propos. Kaboré a fustigé le mépris et l’insouciance du gouvernement malien à l’égard des revendications du SNTD tout en mentionnant qu’ils ne lâcheront pas prise et qu’ils continueront à revendiquer en faveur de l’amélioration des conditions de vie des soldats de l’économie malienne qui selon lui, demeurent à ce jour mal payés par rapport à leurs collègues de la sous région.

A ce titre, un changement de comportement des autorités du Mali est impératif afin que les douaniers soient mis dans les conditions requises en vue d’une meilleure mobilisation des recettes douanières défend-t-il. Avant d’ajouter que ceci passe forcement par l’instauration et la mise en œuvre d’un système adéquat de gestion des ressources humaines dont l’application du plan de carrière de l’administration des douanes qui existe depuis 2013 mais dont l’application traine toujours.

Quand au nouveau Directeur général de la douane Mahamet Doucara, il invite ce dernier à changer de fusil d’épaule et a ne jamais emboiter le pas à ces prédécesseurs qui se laissaient manipuler et muter les agents en fonction des instructions strictes d’autres agents. Des pratiques qui à ses yeux ne contribuent qu’à ternir davantage l’image du corps et à engendrer des pertes pour le pays.

Le secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs des Douanes Issiaka Moussa Kaboré a indiqué que les 15 points inscrits dans leur cahier de charge restent et demeurent et qu’ils se battront afin qu’ils soient acceptés dans le but de permettre à la douane malienne de générer plus de ressources au plus grand bonheur de tous les Maliens et de donner un nouveau visage à la douane outre que celle qu’elle montre actuellement.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here